Quantcast
Publié par Michel Garroté le 30 octobre 2012

Michel Garroté, réd en chef – La baronne Chantal de Jouanno, qui fut ministre de l’infusion sous le roturier Sarkozy, et, qui vient de quitter la dynastie Copyfillon de l’UMP, pour rejoindre le club select de l’UDI fondé par l’ésotérique OVNI Borloo, ce dont je ne félicite pas madame la baronne, et bien la baronne Chantal de Jouanno, écrivais-je, garde en mémoire une conversation au téléphone avec Sarkozy-le-mécréant, entre les deux tours de l’élection présidentielle – et pénitentielle – de mai dernier.

En effet, l’ancienne ministre, une tasse de thé de jasmin à la main, s’était inquiétée de la vulgaire droitisation du discours mal orthographié de l’opportuniste président sarkosortant.

Alors qu’en l’espèce très animale, un discours de plus ou de moins, cela ne vaut rien.

Pas plus d’ailleurs que la droitisation tarte tintin à la crème brûlée.

Fou de rage, Sarkozy-le-gueux téléphone à la baronne Chantal de Jouanno : « Ferme ta gueule. Moi, je parle à tout le monde. Tu n’y connais rien. Tu ne connais que les bobos », hurle Sarkassetoipauvkon dans les chastes oreilles de la baronne, qui en fait tomber son thé au jasmin sur la queue de son chat siamois, ainsi brûlé – et castré – au troisième degré.

Décidément, le névrosé narcissique, certes vulgaire, mais bobo lui-même quoi qu’il en dise, était, demeure et restera, un individu invivable et incontrôlable.

Quant à ses gesticulations actuelles, pour faire en sorte qu’on parle de lui, confirmant, puis infirmant, ses propos, qu’il demande à ses laquais de transmettre derechef en mains sales aux médias, tout cela est ridicule, et, surtout, pathologique.

Enfin, la récente interview bobo de son épouse hyper-bobo, Carlita-de-mis-amores, dans le magazine people vieux jeu ‘Elle’, cette interview est un chef d’œuvre d’ineptie, d’égocentrisme et d’inculture.

Ce couple de carlozy à la noix ce coco est toujours aussi affligeant et pathétique.

Il est vrai que le couple lui ayant succédé au Palais est carrément désopilant de sottise.

Un Flan et une Rottweiler dans les jardins de l’Elysée, fallait oser.

Il est tout aussi vrai que le couple recomposé, je veux parler de Sire Barjot de la Montebourre (dit Marinière-de-la-Moulinette) et de la gueuse Pulvette Binocle (dite Audrey Hublot), ce couple est clownesque et débilitant.

J’en passe et des meilleures.

La liste complète serait trop longue.

Il y aurait même de quoi lancer un Who’s Who des couple Baloo aux cerveaux mono-neurone composés à base de porridge de synthèse. Et flan !

Au fait, dans quel monde de nases vivent ces gens-là ?

Descendre dans la rue c’est maintenant !

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz