Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 octobre 2012

A Toulouse, un nouveau graffiti est apparu dans la nuit de dimanche à lundi sur la porte de la Société Psychanalytique de Paris, et il annonce les prochaines victimes : “je te tuerai sale juif, raton nullo fous le camp”.

Assez pour terroriser les murs aux toulousains juifs. Il serait inconscient, avec les crimes récents de Toulouse et les réseaux terroriste salafistes (nom politiquement correct pour ne pas dire qu’il s’agit d’al Qaida), de prendre ces menaces à la légère.

Comme le dit justement Gilles William Goldnadel, les médias semblent incapable de voir des extrêmes ailleurs qu’à droite, et le gouvernement, de faire la liaison entre antisémitisme et islam.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://antisemitism.org.il/article/75567/antisemitic-graffiti

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous