Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 octobre 2012

Selon l’agence d’information palestinienne Ma’an (1), l’autorité palestinienne a réclamé à la Banque d’Israël l’autorisation de déposer, sur son compte, jusqu’à 2 milliards de dollars par dépôt.

Les officiels de la banque d’Israël ont manifesté leur surprise de se voir demander de pouvoir déposer une telle « montagne » d’argent, au moment même où l’autorité palestinienne dit faire face à une sévère crise financière.

Aussi, avec l’aide d’un médiateur, la banque a demandé aux palestiniens qu’ils lui remettent une fiche explicative de leurs activités financières (conformément à la législation internationale sur le blanchiment d’argent).

Jihad al-Wazir, gouverneur de l’Autorité Monétaire Palestinienne (PMA) a indiqué que le surplus de shekels (note de JPG : monnaie israélienne) sur le marché palestinien était dû à une augmentation des dépôts, estimés à plus de 7 milliards de dollars.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Al-Wazir a ajouté que la demande faite à Israël résulte également du dynamisme du secteur privé, ainsi que de l’augmentation du nombre d’agences bancaires – 20 agences ont été ouvertes en deux ans, faisant passer le total à 232 agences.

Par conséquent, explique al-Wazir, le nombre de clients qui utilisent le circuit bancaire est passé à 1.5 million, le nombre de compte bancaires ouverts atteint 2.6 millions, ce qui explique la hausse des dépôts.

Ce double language si naturel dans l’Islam, ne semble pas intéresser plus que cela les dirigeants européens, qui envoient plus de 500 millions d’euros par an à l’Autorité palestinienne.

Le 15 octobre 2012, lors de la 6847e séance du Conseil de sécurité des Nations Unies, Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, qu’aucun mensonge n’arrête, a parlé de « la situation financière sévère dans laquelle se trouvait l’Autorité palestinienne ». Il a ajouté qu’ « une injection de fonds s’impose de manière urgente alors que le déficit prévu à la fin de l’année pourrait atteindre 1,3 milliard de dollars. »

M. Gérard Araud, représentant la France à l’ONU, n’a pas semblé plus intéressé par les réalités, et « a fait observer que l’Autorité palestinienne était menacée financièrement et politiquement. »

Le représentant français a ajouté que « la France venait de verser (à l’autorité palestinienne) 10 millions d’euros d’aide budgétaire supplémentaire. »

Avec 7 milliards de dollars de dépôts dans leurs caisses, pourquoi les palestiniens se priveraient-ils de s’inventer des situations financières tragiques, quand ils trouvent des donateurs si peu regardants.

Informés de leur demande de relèvement à 2 milliards du plafond de leurs dépôts, les pays donateurs, la France en tête, ne poseront aucune question.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
(1) http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=529891
(2) http://www.un.org/News/fr-press/docs/2012/CS10790.doc.htm

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Quitter la version mobile