Publié par Michel Garroté le 18 octobre 2012

Michel Garroté, réd en chef – C’est un événement géopolitique majeur qui va bouleverser la planète entière. La journaleuse débilitante Audrey Pulvar ne savait (soi-disant) rien de la ‘Une’ du Parisien Magazine, où son compagnon pose, en tenue de marinière Armor Lux hallucinée, avec un foireux mixeur Moulinex à la main, afin de défendre son image à lui (tu parles d’un look…), et, très accessoirement, de façon grotesque, la production française (un mixeur : au troisième millénaire, à l’ère des nanotechnologies et du numérique…).

Sur le plateau de D8 (à très faible audimat), Audrey Pulvar, compagne d’Arnaud Montebourg, a allégué qu’Arnaud lui aurait caché la photo désormais accessible. On se moque éperdument de savoir si elle savait ou ne savait pas. Elle, en revanche, pense que ça intéresse les gens. Le feuilleton ‘Arnaud et Audrey la vie’ est encore plus nul (ça semblait pourtant inimaginable) que le feuilleton ‘Plus belle la vie’ (Poubelle la vie) diffusé par la chaîne d’Etat, écolo-communiste et subventionnée, France 3.

Le gouvernement socialiste français et les journalistes français (et françaises) de gauche sont – probablement sans même s’en rendre compte – en train de rendre un immense service à leur pays : révéler au monde entier que la caste politico-médiatique parisienne est composée, en majorité, de ploucs endimanchés, de bouseux pseudo-branchés,  de bobos caviar bling bling pipolisés, de gens totalement infestés par leur perversion narcissique. Si les membres de cette caste-là voulaient pousser à bout les Français, et, les pousser à descendre dans la rue pour tout casser, ils ne s’y prendraient pas autrement.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous