FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 novembre 2012


La DCRI est à nouveau critiquée pour son inaction dans l’affaire Merah suite à de nouvelles révélations.

Selon Libération, qui publie des extraits des auditions de deux policiers toulousains, la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) aurait volontairement ralenti les investigations concernant Mohamed Merah. Et ce alors même qu’elle avait été alertée de la dangerosité du jeune homme.

Les policiers toulousains du Renseignement avaient envisagé de transmettre le dossier de Mohamed Merah au parquet antiterroriste dès juin 2011, a révélé Libération. Mais les supérieurs hiérarchiques de la DCRI n’auraient pas réagi à cette requête.

Dans un rapport datant du 15 juin 2011, le directeur de la DCRI de Toulouse, Christian Ballé-Andui, et l’agent chargé du suivi de Merah évoquent un « potentiel de dangerosité élevé ».

Les deux hommes ne reçoivent alors aucun retour de la part de leur hiérarchie.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est seulement 5 mois plus tard qu’un « debriefing préventif » est réalisé par la DCRI.

Mais là encore, aucun lien « entre Mohamed Merah et un éventuel réseau jihadiste » n’est fait.

D’après les policiers toulousains, ce débriefing débouche sur une diminution du « degré de surveillance relative à Mohamed Merah ». « On ne travaillait plus directement sur lui », confie un des deux policiers.

La DCRI suit une mauvaise piste

Mais, selon le journal, ce ne sont pas les seules erreurs de la DCRI.

Après la tuerie de Montauban, Christian Ballé-Andui alerte ses supérieurs d’une probable piste islamiste. L’homme sait en effet que le régiment de Montauban, qui a été pris pour cible par Merah, « revenait de rotation en Afghanistan ».

Mais là encore, sa hiérarchie ne se fie pas à son intuition et examine avec attention « la piste de l’ultra-droite », mettant en attente la piste sur le salafisme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/31/1478960-affaire-merah-la-dcri-a-nouveau-critiquee-pour-son-inaction.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz