FLASH
[17/10/2017] Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 novembre 2012


La Mission américaine à Benghazi a convoqué une « réunion d’urgence », moins d’un mois avant l’attaque qui a tué l’ambassadeur Chris Stevens et trois autres Américains, parce qu’elle savait que Al-Qaïda avait des camps d’entraînement à Benghazi, et que le consulat ne pourrait pas se défendre contre une « attaque coordonnée », selon à un câble classé secret défense et examiné par Fox News aujourd’hui.

Un câble marqué « SECRET » et daté du 16 août, résumant une réunion d’urgence organisée la veille par la Mission américaine à Benghazi, explique que le chef officier de sécurité du Département d’Etat pensait que le consulat ne pouvait pas être protégé en cas d’attaque.

« Le RSO (Officier régional de la sécurité) est préoccupé par la capacité de défendre le poste dans le cas d’une attaque coordonnée, en raison du nombre limité de personnel, des capacités en armement, du soutien du pays hôte, et de la taille du consulat », est-il expliqué dans le câble.

Selon les vérifications, le câble a été adressé au Bureau du Secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton, et le Comité d’action d’urgence a également été informé « de l’emplacement d’une dizaine de miliciens islamistes, et des camps d’entraînement d’al Qaida à Benghazi … tels que la brigade QFR et Ansar al-Sharia.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Chaque mission diplomatique dispose ainsi d’un comité américain d’action d’urgence qui est responsable des mesures de sécurité et de la planification en cas d’urgence.

Les détails indiqués dans le câble semblaient préfigurer l’attaque mortelle du 11 septembre contre l’ambassade des États-Unis, selon une approche coordonnée, style commando d’assaut, et utilisant des tirs directs et indirects. Al-Qaïda en Afrique du Nord et Ansar al-Sharia, tous deux mentionnés dans le câble, ont depuis été impliqué dans l’attaque du consulat.

En plus de décrire la situation de la sécurité à Benghazi comme « tendance négative », le câble indique explicitement que la mission allait demander plus d’aide. « En raison de l’incertitude de l’environnement sécuritaire, la Mission américaine de Benghazi va soumettre une demande spécifique à l’ambassade américaine de Tripoli pour une mise à jour de sa sécurité physique et ses besoins en personnel ».

Quant aux menaces spécifiques contre les Etats-Unis, le câble met en garde que les choses n’étaient pas claires, car que les milices de Benghazi n’ont pas été visées par les représailles du gouvernement libyen, qui avait apparemment perdu le contrôle de Benghazi.

Un agent de renseignement explique qu’ils n’ « n’avaient pas d’informations suggérant que ces terroristes ciblaient les Américains, mais insistait sur le fait qu’il n’avait pas une image complète de leurs intentions pour le moment. L’agent de sécurité régionale note que les milices de Benghazi sont devenues plus audacieuses dans leurs actions, et ont peu à craindre des représailles de la part du gouvernement libyen »

Alors que les déclarations publiques de l’administration Obama suggèrent que l’attaque a eu lieu sans prévenir, le câble du 16 août contredit ces revendications.

C’était un avertissement direct au Département d’Etat que le consulat de Benghazi était vulnérable aux attaques, qu’il ne pouvait pas être défendu, et que la présence de milices d’al-Qaïda hostiles aux États-Unis était bien connue de la communauté américaine du renseignement.

Dans un câble de trois pages daté du 11 septembre, soit le jour où Stevens et les trois autres Américains ont été tués, Stevens parle de « problèmes croissants de sécurité » à Benghazi et de « la frustration croissante » au sujet des forces de sécurité et des policiers libyens. L’ambassadeur y voyait cela comme « trop faible pour maintenir la sécurité du pays. »

Plus le brouillard se dissipe autour de ce qu’on est en droit d’appeler le Benghazi Gate, un scandale d’état bien plus grave que le Watergate car personne n’était mort, plus les médias américains, fortement pro-Obama, couvrent l’affaire, et plus les langues se délient et les fuites arrivent de toutes parts vers Fox News.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.foxnews.com/politics/2012/10/31/exclusive-us-memo-warned-libya-consulate-couldnt-withstand-coordinated-attack/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz