FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 novembre 2012


Cédric Labo Ngoyi Bungenda, Franco-Congolais de 27 ans, tentait de passer par le Niger pour rejoindre le Mali afin d’y combattre aux côtés d’al Qaida (Aqmi). Une interpellation qui confirme la crainte des services de renseignement quant à l’existence d’un autre réseau de jihadistes français.

Ce n’est pas un, mais deux jihadistes français qui ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre Tombouctou et les combattants d’Aqmi au Mali.

Avant le Franco-Malien Ibrahim Ouattara, stoppé le 4 novembre, c’est un Franco-Congolais de 27 ans qui avait vu son périple prendre fin à Niamey, le 7 août, sans oublier les menaces de Abdel Jellil, breton converti, qui menaçait récemment la France de représailles terroristes sur son sol en cas d’intervention au Mali pour écraser les terroristes musulmans.

Arrivé au Niger quelques semaines plus tôt en provenance d’Asnières, en région parisienne, l’homme avait tenté d’acquérir un faux permis de conduire. La police nigérienne a flairé une affaire plus importante, a analysé son téléphone et son ordinateur portables, qui ont aussitôt trahi les liens avec le jihad.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Interrogé par les autorités de Niamey, le Franco-Congolais (RDC), animateur scolaire d’Asnières, a avoué qu’il cherchait à se rendre à Tombouctou afin de combattre aux côtés d’Aqmi.

Le terroriste musulman a été expulsé vers la France, où les services de renseignement vont l’interroger.

Les autorités françaises sont en alerte depuis que le breton Abdel Jelil, de son vrai nom Gilles Le Guen, résidant à Tombouctou, a posté une vidéo où il promet qu’une intervention au Mali aurait des conséquences désastreuses dans l’héxagone.

Abdel Jelil

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.jeuneafrique.com/niger-islamisme-aqmi-jihadmali-un-deuxieme-jihadiste-francais

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz