Publié par Michel Garroté le 15 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – La couverture de L’Express d’aujourd’hui jeudi, qui représente une femme voilée devant un bureau d’allocations familiales, et, qui est titrée « le vrai coût de l’immigration » suscite le débat (ce qui est bon signe) y compris au sein de cet hebdomadaire français politiquement situé au centre-gauche. Son directeur, Christophe Barbier reçoit ce jeudi après-midi des représentants de la rédaction à leur demande (je suppose qu’ils ne supportent pas la lucidité et le courage de Barbier).

Dans son éditorial vidéo en ligne sur lexpress.fr, Barbier défend le choix de la couverture en évoquant le contenu du journal : « La Une fait déjà beaucoup parler d’elle. On nous reproche déjà d’avoir choisi ce personnage, que l’on sache les défis posés par l’immigration ne concerne pas les personnes qui viennent en France travailler en provenance du Canada ou de la Suède, c’est bien avec les personnes qui viennent du sud de la Méditerranée qu’il y a ce défi ».

Il y a peu, le concurrent N°1 de L’Express, à savoir Le Point, avait évoqué en couverture et avec audace, sous l’impulsion de son directeur, Franz-Oliver Giesbert, la question, non pas de l’islam en général, mais celle d’un certain islam sans gêne (cf. en bas de page mon article à ce propos). Pour ce qui me concerne, je m’attendais à ce que Barbier emboîte le pas à FOG, leurs hebdomadaires respectifs étant en concurrence.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Barbier n’a pas traîné.

Et c’est tant mieux.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.dreuz.info/2012/11/franz-olivier-giesbert-cet-islam-sans-gene-qui-nous-occupe/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

87
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz