Publié par Michel Garroté le 15 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chefThe Economist estime en couverture de son nouveau numéro que la France est une bombe à retardement au cœur de l’Europe. L’image utilisée est composée de sept baguettes de pain entourées d’un ruban bleu-blanc-rouge, telles des bâtons de dynamite, reliées à une mèche allumée. Selon The Economist, la France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne et la crise pourrait frapper dès l’an prochain.

The Economist écrit à propos de Hollande et d’Ayrault : ni M. Hollande ni M. Ayrault ne semblent être le genre de leader suffisamment courageux, capable d’imposer des réformes à l’encontre d’une opposition généralisée. Le gouvernement a semblé devenir plus réaliste sur la gravité de la situation et comprendre la nécessité de réforme. On peut craindre que ces récents changements d’orientation soient trop tardifs et insuffisants. Si les marchés ont été indulgents jusqu’ici, tôt ou tard le vent va tourner.

The Economist déplore une économie stagnante, un chômage élevé, un déficit commercial abyssal, poids de l’Etat démesuré et un climat des affaires qui s’est détérioré avec les hausses d’impôts décidées par Hollande.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

47
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz