FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Or donc, pour vous, oui, vous Arnaud Montebourg, « The Economist, c’est le Charlie Hebdo de la City » (cf. lien vers source en bas de page). Interrogé sur le dossier de l’hebdomadaire britannique consacré au péril français, vous, ministre du Redressement productif, vous alléguez que « ce sont des caricatures dignes de Charlie Hebdo ».

Vous comparez, ce vendredi, l’hebdomadaire britannique The Economist – qui dans son dernier numéro dépeint la France comme une « bombe à retardement au cœur de l’Europe » – à l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo.

« Ce sont des caricatures dignes de Charlie Hebdo », racontez-vous au micro d’Europe 1. « Franchement, The Economist ne s’est jamais distingué par son sens de la modération. C’est le Charlie Hebdo de la City », radotez-vous, en référence au quartier de la finance à Londres, quartier de la City auquel vous ne comprenez strictement rien d’ailleurs.

Dans son numéro du 17 novembre, l’hebdomadaire britannique consacre en effet un dossier à la situation économique française, dossier que j’ai évoqué dans mon article de hier sur le même sujet. La Une du magazine montre sept baguettes de pain entourées d’un ruban bleu-blanc-rouge, telles des bâtons de dynamite, reliées à une mèche allumée et prêtes à exploser. Selon The Economist, « la France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne » et « la crise pourrait frapper dès l’an prochain ».

Monsieur Montebourg, je vous l’écris sans ménagement, vos propos sur le Royaume-Uni sont, une fois de plus, à côté de la plaque, anachroniques, démagogiques, bêtement chauvins et même dangereux. En fait, la caricature c’est vous, et non pas The Economist. Je lis cet hebdomadaire britannique chaque semaine depuis plus de trente ans. Vous en revanche ne le lisez pas, car vous ne savez pas lire l’anglais. The Economist n’est pas Charlie Hebdo. Et The Economist n’est pas non plus le Charlie Hebdo de la City.

The Economist est un hebdomadaire qui traite de sujets certes économiques, mais aussi politiques, culturels, géopolitiques et religieux. A l’inverse de Charlie Hebdo, l’hebdomadaire britannique est vendu et lu dans le monde entier. Et contrairement à vos allégations, The Economist n’est pas le porte-parole de la City. Si vous connaissiez un tant soit peu le journalisme britannique, vous n’allégueriez pas toutes ces inepties.

Par ailleurs, vous avez osé prétendre, vous, Arnaud Montebourg (cf. lien vers source en bas de page), encore ce vendredi, toujours sur Europe 1, que l’Allemagne doit « augmenter les salaires pour prendre le relais de la croissance ». Vous avez poussé le ridicule jusqu’à déclarer « nous avons surtout aussi des choses à demander l’Allemagne, qu’elle remonte ses salaires, qu’elle organise une protection sociale digne de son nom dans un certain nombre de secteurs ».

Vous avez pontifié, en substance, « je rappelle par exemple qu’au sommet du G20 de Los Cabos au Mexique, il a été dit que les pays excédentaires, l’Allemagne et beaucoup d’autres, devaient contribuer à la croissance des pays déficitaires ».

Vous avez assené « l’Allemagne a une responsabilité, elle a des excédents. Elle doit, elle, augmenter les salaires, améliorer la protection sociale pour prendre le relais de la croissance européenne qui aujourd’hui connaît quelques ratés » et vous avez été jusqu’à prétendre que votre gouvernement veut « une coopération égalitaire » avec l’Allemagne.

Monsieur Montebourg, je vous l’écris brutalement, vos propos sur l’Allemagne sont, une fois de plus, décalés, insultants et arrogants. Vous ânonnez que l’Allemagne doit remonter ses salaires et organiser une protection sociale. Monsieur, ce que vous demandez à l’Allemagne, concrètement, c’est qu’elle devienne française et qu’elle se casse la figure. Mais pour qui donc vous prenez-vous, mon bon monsieur ?

Et comble du toupet, sommet de la bouffonnerie, cerise rancie sur votre gâteau indigeste, vous exigez (de quel droit ?) que ce pays excédentaire, l’Allemagne, contribue à la croissance de votre pays déficitaire, la France. Dans quel monde dégénéré vivez-vous monsieur Montebourg ? Pensez-vous sérieusement que pour aider la France que vous-même sabordez, les Allemands vont adopter chez eux vos principes de gestion ineptes et ruineux ? Voulez-vous détruire l’Allemagne, comme vous l’avez insinué un jour sur Canal+ ? Vous voulez la guerre aussi pendant que vous y êtes ?

Monsieur Montebourg, les Britanniques et les Allemands n’ont aucune leçon à recevoir de la part d’un ministre aussi médiocre que vous. Chez eux, les individus de votre espèce deviennent tout au plus conseillers régionaux. The Economist ne fait que confirmer une réalité dont 99% des Français sont pleinement conscients. Quant aux Allemands, ils ont consentis à maintes reprises, ces soixante dernières années, des sacrifices que vous-même (et votre ineffable compagne) seriez incapable d’assumer ne serait-ce que pendant 48 heures.

Monsieur Montebourg, j’ai entre autre vécu en Allemagne, en Grande Bretagne et en France. Concernant cette dernière, j’aime sa culture, sa littérature, ses paysages, sa gastronomie, ses humoristes. Mais vous, Montebourg, vous incarnez tout ce que j’ai toujours détesté : l’opportunisme, la démagogie, l’arrogance, l’incompétence, la médiocrité et l’irresponsabilité. Continuez sur cette voie et les Français finiront par manifester sous les fenêtres de votre résidence privée et par vous balancer des œufs pourris et des tomates périmées made in France.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma profonde compassion.

Michel Garroté

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202391035985-pour-montebourg-the-economist-c-est-le-charlie-hebdo-de-la-city-511634.php

http://fr.news.yahoo.com/montebourg-lallemagne-doit-augmenter-salaires-093752277.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz