Publié par Philippe Karsenty le 17 novembre 2012

 

Actuellement en voyage à Shanghai en Chine, j’observe avec satisfaction, mais aussi avec crainte pour mes amis attaqués, les opérations menées par Tsahal pour vous protéger face aux barbares qui bombardent Israël.

Je n’ai pas encore lu ou entendu les accusations ridicules de « ripostes disproportionnées d’Israël » mais je sais qu’elles ne tarderont pas.

Je tiens à vous assurer de mon entière solidarité dans ces moments difficiles où plus aucun endroit d’Israël n’est à l’abri des missiles des terroristes.

Cela veut dire que la population civile d’Israël, dont plus de 150 000 citoyens français, est  devenue la cible potentielle du Hamas et de ses acolytes.

Dans ces moments terribles, je regrette amèrement de ne pouvoir représenter ces 150 000 Français à l’Assemblée nationale française.

Ceux qui me connaissent savent que je ne serai resté, ni silencieux, ni inactif face à cette situation.

Le gouvernement français ne doit pas se taire mais vous soutenir de toutes ses forces.

Le terrorisme est l’affaire de tous, de tous ceux qui espèrent vivre en paix dans un monde délivré du fanatisme.

© Philippe Karsenty

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz