FLASH
[16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  |  Le 8 août, la police israélienne a arrêté dans la capitale Jérusalem 1 terroriste musulman qui préparait 1 attaque à l’arme blanche afin d’assassiner des Juifs  |  La presse anti-Trump dit que le président est un suprémaciste blanc responsable de la montée des nazis. Mais seulement 20 ou 30 nazis etaient à la marche le week-end dernier! Donc Trump a lamentablement échoué!  |  Attentat-suicide à la bombe à Kaboul: 48 morts dans 1 centre éducatif: imaginez le carnage si l’islam n’était pas une religion de paix !  |  Allemagne : une jeune femme violée dans la rue par deux demandeurs d’asile somaliens, mais ce qui est illégal, c’est de crtiquer cette immigration là  |  Vous avez le droit de rire: Une centaine de journaux dénoncent les «attaques» de Trump contre la liberté de la presse. Ah bon? Ils ont la liberté de dénoncer leur manque de liberté ? Pas étonnant que 74% n’ont plus confiance dans ces clowns  |  Près de 4 millions de nouveaux emplois. La croissance la plus rapide en 15 ans. Indépendance énergétique: les journalistes ont de vraies bonnes raisons de haïr Trump  |  [14/08/2018] Est-ce vraiment ça, la mission de service public de France Info: parler de tous les livres anti-Trump qui paraissent, et silence total sur les livres pro-Trump ?  |  [13/08/2018] Migrants délinquants : le port de Sète veut bien accueillir l’Aquarius, qui est de nouveau à la recherche d’un port d’accueil pour débarquer des illégaux  |  La branche d’Al-Qaeda à Gaza a publié une vidéo de ses attaques à la roquette sur les communautés civiles israéliennes au cours de la dernière semaine  |  Mons-en-Baroeul (France): une voiture a terminé sa course dans le hall d’une mosquée. Accident ou intention, le mobile n’est pas encore clair  |  La monnaie turque plonge, Trump a réussi en 1 mois ce que l’Europe n’arrive pas à faire depuis 10 ans  |  Israël a confisqué des dizaines de milliers de ballons qui étaient destinés à Gaza par crainte qu’ils soient utilisés comme bombes incendiaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 novembre 2012

Le Hamas utilise des photos d’enfants syriens

Michel Garroté, réd en chef – Faut-il une fois encore rappeler que le Hamas est un mouvement islamiste terroriste. Que le Hamas prône la destruction d’Israël, l’extermination de Juifs, la guerre contre l’Occident, ainsi que l’instauration d’un Grand Califat islamique et de la Charia. Qu’il est à la fois l’allié des frères Musulmans, financé par l’Iran et financé par le Qatar, pays qui le fournissent en argent, en missiles, obus et roquettes pour tirer sur les populations civiles du sud d’Israël. Que le Hamas est l’ennemi de la démocratie, de la liberté et qu’il fait régner la terreur à Gaza sur la population palestinienne. Faut-il une fois encore rappeler tout cela ?

Depuis le début de l’actuel conflit entre Israël et le Hamas, diverses organisations palestiniennes ont lancé une véritable guerre d’images et ils publient chaque jour de nouvelles photos d’enfants blessés (cf. en bas de page le lien vers la source). La falsification d’images et l’usage de faux est une de leurs spécialités. Du reste, il est très vite apparu aux plus observateurs que les photos publiées ces jours-ci sont en réalité des photos d’enfants syriens, blessés au cours de la guerre civile qui fait rage depuis 18 mois et qui, elle, mérite le qualificatif de massacre avec des dizaines de milliers de morts et des centaines de milliers de mutilés, handicapés à vie.

Le Hamas et autres organisations palestiniennes utilisent des photos en prétendant qu’il s’agit d’enfants palestiniens visés volontairement par les Israéliens à Gaza. A titre d’exemple, l’organisation ‘International Solidariy Movement’ de Gaza publie des photos d’enfants ensanglantés et mentionne en légende qu’ils sont actuellement hospitalisés à Gaza, ce qui est totalement faux.

Ces images mensongères sont ensuite envoyées à différentes organisations à travers le monde, toutes disposées à diffuser, sans vérification préalable, ces images sensationnelles et trompeuses, afin de choquer, et, surtout, de manipuler l’opinion publique internationale. Il s’agit en réalité d’enfants syriens blessés par l’armée du dictateur sanguinaire Bachar al-Assad qui tue et massacre sans relâche, dans l’indifférence quasi-générale des médias et des politiciens.

L’ironie flagrante de ce un-poids-deux-mesures et de cette instrumentalisation éhontée ferait presque sourire s’il ne s’agissait pas de vies humaines. « La petite Amal 11 à l’hôpital de Gaza », dont les souffrances sont exploitées et détournées est en fait une petite fille syrienne, blessée près de Homs en Syrie, comme le prouve une photo prise en juillet 2012.

Qu’il y ait des blessés civils à Gaza est une réalité à laquelle aucune guerre ne peut échapper. Et ce, en dépit des efforts de l’armée israélienne pour éviter, comme les prouvent les vidéos effectuées lors des frappes contre les cibles du Hamas, qu’il y ait des blessés civils. Mais utiliser les photos d’un autre conflit, celui de la Syrie, utiliser des images d’enfants en souffrance, à des fins de communication mensongère et pour tenter de gagner la guerre médiatique (en France le Hamas semble avoir plein d’amis dans les médias…), ce sont là des méthodes qu’aucune organisation humanitaire, aucun média et aucun individu ne devraient cautionner, et, encore moins, relayer. Un enfant blessé dans une guerre est un drame, pas un produit de marketing et de propagande (cf. ci-dessous le lien vers la source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/les-organisations-palestiniennes-prennent-les-fran%C3%A7ais-pour-des-imb%C3%A9ciles.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz