FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 novembre 2012

Le Hamas utilise des photos d’enfants syriens

Michel Garroté, réd en chef – Faut-il une fois encore rappeler que le Hamas est un mouvement islamiste terroriste. Que le Hamas prône la destruction d’Israël, l’extermination de Juifs, la guerre contre l’Occident, ainsi que l’instauration d’un Grand Califat islamique et de la Charia. Qu’il est à la fois l’allié des frères Musulmans, financé par l’Iran et financé par le Qatar, pays qui le fournissent en argent, en missiles, obus et roquettes pour tirer sur les populations civiles du sud d’Israël. Que le Hamas est l’ennemi de la démocratie, de la liberté et qu’il fait régner la terreur à Gaza sur la population palestinienne. Faut-il une fois encore rappeler tout cela ?

Depuis le début de l’actuel conflit entre Israël et le Hamas, diverses organisations palestiniennes ont lancé une véritable guerre d’images et ils publient chaque jour de nouvelles photos d’enfants blessés (cf. en bas de page le lien vers la source). La falsification d’images et l’usage de faux est une de leurs spécialités. Du reste, il est très vite apparu aux plus observateurs que les photos publiées ces jours-ci sont en réalité des photos d’enfants syriens, blessés au cours de la guerre civile qui fait rage depuis 18 mois et qui, elle, mérite le qualificatif de massacre avec des dizaines de milliers de morts et des centaines de milliers de mutilés, handicapés à vie.

Le Hamas et autres organisations palestiniennes utilisent des photos en prétendant qu’il s’agit d’enfants palestiniens visés volontairement par les Israéliens à Gaza. A titre d’exemple, l’organisation ‘International Solidariy Movement’ de Gaza publie des photos d’enfants ensanglantés et mentionne en légende qu’ils sont actuellement hospitalisés à Gaza, ce qui est totalement faux.

Ces images mensongères sont ensuite envoyées à différentes organisations à travers le monde, toutes disposées à diffuser, sans vérification préalable, ces images sensationnelles et trompeuses, afin de choquer, et, surtout, de manipuler l’opinion publique internationale. Il s’agit en réalité d’enfants syriens blessés par l’armée du dictateur sanguinaire Bachar al-Assad qui tue et massacre sans relâche, dans l’indifférence quasi-générale des médias et des politiciens.

L’ironie flagrante de ce un-poids-deux-mesures et de cette instrumentalisation éhontée ferait presque sourire s’il ne s’agissait pas de vies humaines. « La petite Amal 11 à l’hôpital de Gaza », dont les souffrances sont exploitées et détournées est en fait une petite fille syrienne, blessée près de Homs en Syrie, comme le prouve une photo prise en juillet 2012.

Qu’il y ait des blessés civils à Gaza est une réalité à laquelle aucune guerre ne peut échapper. Et ce, en dépit des efforts de l’armée israélienne pour éviter, comme les prouvent les vidéos effectuées lors des frappes contre les cibles du Hamas, qu’il y ait des blessés civils. Mais utiliser les photos d’un autre conflit, celui de la Syrie, utiliser des images d’enfants en souffrance, à des fins de communication mensongère et pour tenter de gagner la guerre médiatique (en France le Hamas semble avoir plein d’amis dans les médias…), ce sont là des méthodes qu’aucune organisation humanitaire, aucun média et aucun individu ne devraient cautionner, et, encore moins, relayer. Un enfant blessé dans une guerre est un drame, pas un produit de marketing et de propagande (cf. ci-dessous le lien vers la source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/les-organisations-palestiniennes-prennent-les-fran%C3%A7ais-pour-des-imb%C3%A9ciles.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz