FLASH
[18:06] L’ex-avocat du FBI qui a falsifié un mandat pour espionner la campagne Trump et son conseiller Carter Page a plaidé coupable : cela confirme que les responsables seront protégés  |  Erdogan dit que la Turquie envisage de fermer son ambassade à Abu Dhabi, de retirer son ambassadeur et de suspendre ses relations diplomatiques en raison de l’accord entre Israël et les Emirats  |  De l’eau dans le gaz : Selon le sondage Rasmussen, les Noirs n’aiment pas trop Kamala Harris. Un tiers hésitent maintenant à voter pour Biden  |  Sondage : les jeunes électeurs aiment le programme de Trump… quand on le leur présente en leur disant que c’est celui de Biden  |  Incroyable ! Joe Biden salue l’accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis et s’en attribue le mérite !  |  Les Démocrates ont acheté le non de domaine Antifa.com, et l’ont redirigé vers la campagne Biden pendant quelques heures  |  Un groupe marxiste prévoit de faire le siège de la Maison-Blanche pendant 50 jours jusqu’aux élections  |  Au Texas, les joueurs s’agenouillent pour protester contre l’hymne national et se font insulter par le public  |  Nous aurons peut-être des réponses : le FBI se joint à l’enquête sur l’explosion de Beyrouth  |  Le président israélien invite Mohammed bin Zayed des Emirats à visiter Jérusalem quelques heures après l’accord de normalisationLe président israélien invite Mohammed bin Zayed des EAU à visiter Jérusalem  |  La Lituanie désigne le Hezbollah comme une organisation terroriste  |  Ca va faire des étincelles : Les États-Unis ont pour la 1ère fois confisqué 4 navires de combustible iranien en violation des sanctions  |  Après Seattle, les Antifas planifient la création d’une « zone autonome » à Portland, Oregon. Les policiers et l’État Démocrate se sont retirés  |  Les Antifas de Richmond, en Virginie, ont créé une émeute pour soutenir les pilleurs de Chicago  |  Le numéro 2 des Frères musulmans Essam el-Erian meurt dans une prison égyptienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 novembre 2012

Le Hamas utilise des photos d’enfants syriens

Michel Garroté, réd en chef – Faut-il une fois encore rappeler que le Hamas est un mouvement islamiste terroriste. Que le Hamas prône la destruction d’Israël, l’extermination de Juifs, la guerre contre l’Occident, ainsi que l’instauration d’un Grand Califat islamique et de la Charia. Qu’il est à la fois l’allié des frères Musulmans, financé par l’Iran et financé par le Qatar, pays qui le fournissent en argent, en missiles, obus et roquettes pour tirer sur les populations civiles du sud d’Israël. Que le Hamas est l’ennemi de la démocratie, de la liberté et qu’il fait régner la terreur à Gaza sur la population palestinienne. Faut-il une fois encore rappeler tout cela ?

Depuis le début de l’actuel conflit entre Israël et le Hamas, diverses organisations palestiniennes ont lancé une véritable guerre d’images et ils publient chaque jour de nouvelles photos d’enfants blessés (cf. en bas de page le lien vers la source). La falsification d’images et l’usage de faux est une de leurs spécialités. Du reste, il est très vite apparu aux plus observateurs que les photos publiées ces jours-ci sont en réalité des photos d’enfants syriens, blessés au cours de la guerre civile qui fait rage depuis 18 mois et qui, elle, mérite le qualificatif de massacre avec des dizaines de milliers de morts et des centaines de milliers de mutilés, handicapés à vie.

Le Hamas et autres organisations palestiniennes utilisent des photos en prétendant qu’il s’agit d’enfants palestiniens visés volontairement par les Israéliens à Gaza. A titre d’exemple, l’organisation ‘International Solidariy Movement’ de Gaza publie des photos d’enfants ensanglantés et mentionne en légende qu’ils sont actuellement hospitalisés à Gaza, ce qui est totalement faux.

Ces images mensongères sont ensuite envoyées à différentes organisations à travers le monde, toutes disposées à diffuser, sans vérification préalable, ces images sensationnelles et trompeuses, afin de choquer, et, surtout, de manipuler l’opinion publique internationale. Il s’agit en réalité d’enfants syriens blessés par l’armée du dictateur sanguinaire Bachar al-Assad qui tue et massacre sans relâche, dans l’indifférence quasi-générale des médias et des politiciens.

L’ironie flagrante de ce un-poids-deux-mesures et de cette instrumentalisation éhontée ferait presque sourire s’il ne s’agissait pas de vies humaines. « La petite Amal 11 à l’hôpital de Gaza », dont les souffrances sont exploitées et détournées est en fait une petite fille syrienne, blessée près de Homs en Syrie, comme le prouve une photo prise en juillet 2012.

Qu’il y ait des blessés civils à Gaza est une réalité à laquelle aucune guerre ne peut échapper. Et ce, en dépit des efforts de l’armée israélienne pour éviter, comme les prouvent les vidéos effectuées lors des frappes contre les cibles du Hamas, qu’il y ait des blessés civils. Mais utiliser les photos d’un autre conflit, celui de la Syrie, utiliser des images d’enfants en souffrance, à des fins de communication mensongère et pour tenter de gagner la guerre médiatique (en France le Hamas semble avoir plein d’amis dans les médias…), ce sont là des méthodes qu’aucune organisation humanitaire, aucun média et aucun individu ne devraient cautionner, et, encore moins, relayer. Un enfant blessé dans une guerre est un drame, pas un produit de marketing et de propagande (cf. ci-dessous le lien vers la source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.cicad.ch/fr/autres-actualit%C3%A9s/les-organisations-palestiniennes-prennent-les-fran%C3%A7ais-pour-des-imb%C3%A9ciles.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz