FLASH
[20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  |  Un musulman plein d’amour et de tolérance s’est fait exploser dans la mosquée de l’imam Zaman de Kaboul en Afghanistan  |  Le Hamas à Trump : « Israël, nous voulons l’anéantir, pas le reconnaître » et les médias feignent de ne pas entendre  |  [19/10/2017] Ariane Fornia, fille d’Eric Besson, accuse l’ex-ministre Pierre Joxe d’agression sexuelle  |  Wolf Blitzer (CNN) est le 1er journaliste de gauche à évoquer le scandale Clinton/ Obama/ Uranium depuis sa révélation il y a 24 heures  |  [18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 novembre 2012
statue controversée de Miklos Horthy, allié d’Hitler

Budapest, le 26 novembre 2012 – Communiqué de l’Eglise de la Foi :

 » Une allocution parlementaire a été délivrée ce lundi en Hongrie qui rappelle la période la plus noire de l’histoire hongroise, à savoir le règne de terreur imposée par les croix-fléchées et les nazis.

Le député Márton Gyöngyösi du parti d’extrême-droite Jobbik a appelé à tenir une liste des membres du Parlement et du gouvernement qui sont d’origine juive.

Par cette déclaration, le Jobbik a révélé son vrai visage, et assume publiquement l’héritage spirituel d’Adolf Hitler.

Ce parti, héritier du nazisme, souhaite habituer la société hongroise de façon consciente et systématique aux idéaux meurtriers du national-socialisme. A ces idéaux qui ont transformé déjà une fois la Hongrie en enfer, et ont entraîné des destructions incommensurables en Europe et dans le monde.

La direction de l’Eglise de la Foi tient à manifester son opposition de la manière la plus claire qu’il soit face à ce discours ! Nous sommes cependant scandalisés de constater que les partis démocratiques n’ont pas eu de réaction marquée face à ces déclarations empoisonnées.

L’Eglise de la Foi demande à messieurs le premier ministre Viktor Orbán, président de la FIDESZ, et László Kövér, président de l’Assemblée nationale, de s’engager clairement contre de telles réactions !

Cette déclaration du Jobbik ne devrait pas rester sans conséquences, car dans le cas contraire, ce n’est pas juste l’honneur du Parlement mais du pays entier qui est en jeu.

Puisque le discours de Gyöngyösi a eu lieu au sein du parlement, nous nous adressons donc aux partis démocratiques du parlement pour qu’ils condamnent tous ensemble les déclarations méprisables du parlementaire, et que le Jobbik soit placé en quarantaine politique. »

Mardi 27 novembre, le porte parole du gouvernement a publié un communiqué déclarant qu’ « il prend les plus strictes mesures contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, et fait ce qui doit l’être pour repousser les voies perverses et in compatibles avec la norme européenne »

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Gyöngyösi a exprimé ses regrets, et a précisé que ses remarques s’appliquent aux citoyens qui possèdent la double nationalité israélienne et hongroise, tout en critiquant « la presse qui l’attaque au lieu d’attaquer Israël »

En janvier, Gyöngyösi a été accusé de tenir des propos négationnistes par l’opposition.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz