Quantcast
FLASH
[21/06/2019] Reuters: L’Iran a reçu un message de #Trump via Oman durant la nuit, l’avertissant d’une attaque imminente contre l’Iran, selon des responsables du gouvernement iranien  |  [20/06/2019] #Trump affirme que ceux qui ont détruit un drone américain au Moyen Orient ne l’ont pas fait intentionnellement et que l’Iran n’est pas impliqué  |  9 terroristes recherchés, arrêtés en Judée et Samarie  |  [19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Cela se passe en 2012 dans la France multiculturelle. Un homme mis en examen pour tentative d’assassinat et tentative de destruction par moyen dangereux a été remis en liberté par les juges des libertés et de la détention de Montpellier alors que le parquet avait demandé son placement en détention provisoire (cf. lien vers source en bas de page). « Il ne s’agit pas de commenter une décision de justice. Simplement, compte tenu de la gravité des faits, je m’interroge », reconnaît un policier chargé de l’enquête. Les faits remontent au 31 décembre 2011. Il est environ 10 heures du matin lorsqu’un engin explosif est découvert à proximité de la discothèque Le Hammam, située en zone périurbaine de Montpellier. « L’engin en question était doté d’un système de mise à feu qui devait exploser à 18 heures. Heureusement, un salarié a donné l’alerte », précise une source judiciaire. Les investigations menées par les policiers chargés de l’enquête judiciaire vont permettre de découvrir que l’engin explosif est composé de Semtex, un explosif militaire. Plus grave encore, les flics vont également faire une effrayante découverte.

En effet, le système de mise à feu était mal réglé et la bombe allait exploser à 21 heures précises, heure à laquelle de nombreux employés sont présents dans l’établissement. Plus grave encore, des bouteilles de gaz ont été retrouvées à proximité de l’engin. « Vous imaginez le carnage si l’engin avait explosé ? » s’exclame un enquêteur. L’enquête progresse vite. Rapidement, les policiers se rendent compte que la boîte de nuit visée par l’attentat n’était pas le Hammam, mais l’établissement voisin : le Kalyptus, un club connu pour ses soirées libertines et dont le propriétaire a déjà eu un litige avec A., gérant d’un autre établissement du même style non loin du Kalyptus. À ce stade de l’enquête, les policiers pensent qu’il s’agit probablement d’un règlement de comptes dans le milieu de la nuit à Montpellier.

Une information judiciaire est donc ouverte en janvier 2011. Rapidement, les policiers vont identifier l’auteur des faits grâce aux traces ADN laissées sur l’engin explosif. Il s’agit de A. L’homme est connu par ailleurs des services de police pour des faits de vol avec arme notamment. Lors de la perquisition de son domicile, les fonctionnaires de la police judiciaire de Montpellier ont saisi un pistolet de calibre 38 et cinq cartouches (cf. ci-dessous lien vers source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.lepoint.fr/societe/sa-bombe-n-explose-pas-il-est-remis-en-liberte-29-11-2012-1535137_23.php

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz