Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 novembre 2012

Des électeurs des États du Nevada, de l’Ohio, du Kansas, de Caroline du Nord, du Missouri et du Colorado – dont quatre sont des swing states, ont eu une drôle de surprise, en allant voter.

Ils ont choisi Mitt Romney sur une machine électronique, mais leur vote est arrivé sur Barack Obama. Ils ont entré de nouveau leur choix, mais le nom du président est apparu obstinément. Puis un troisième essai. Idem. (1)

Est-ce un dysfonctionnement innocent … ou autre chose ?

Cette anomalie n’a pas échappé à l’attention du Comité national républicain, qui vient d’envoyer une lettre exposant ses préoccupations au secrétaire d’État.

Sans être parano, s’il s’agit simplement d’erreurs innocentes, pourquoi vont-elles dans une seule direction : Barack Obama ?

Si ce n’est pas le cas, et que ces dysfonctionnements vont dans les deux sens, où sont les reportages télévisés ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Après tout, si les votes d’Obama avaient été remplacées par Romney, ne croyez-vous pas que les grands médias libéraux en feraient leurs premières pages ? Avez-vous eu vent de tels articles ?

Ensuite, nous utilisons tous des distributeurs automatiques de billets, et presque tout le monde a un iPad. Avez-vous déjà vu une inversion ? Non bien sûr.

Comment se fait-il que dans notre univers high-tech, seules les machines à voter sont sujettes à « erreur » ?

Un début de réponse : la société espagnole Scytl compte les votes pour la Floride, West Virginia, Virginia, Mississippi, Alabama, Arizona, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Kentucky, Arkansas (2), et des rumeurs circulent sur internet, et je dis bien des rumeurs, selon lesquelles le milliardaire d’extrême gauche George Soros serait actionnaire de Scytl. Pour mémoire, George Soros, a été condamné pour délit d’initié dans l’affaire de la Société Générale, remontant à 1988. D’ailleurs Scytl compte aussi les votes de la France.

Le 7 novembre, regardez les sondages en sortie des urnes. Ces sondages sont si précis que les résultats doivent désigner les candidats. Ainsi, si les chiffres montrent une victoire de Romney dans un état, mais qu’elle va tout de même à Obama, on peut parier que les chances qu’il y a eu fraude sont importantes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.americanthinker.com/

(2) http://www.scytl.com/customers/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous