FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 décembre 2012

François Hollande déclarait ne pas aimer les riches. Gérard Depardieu, qui est riche, a dit : « si vous ne m’aimez pas, et bien je me barre », et il a claqué la porte. Certains lui reprochent de ne pas accepter de se faire cracher dessus par le Président de la république, en silence, et en payant. Finalement, certains lui reprochent de ne pas, comme eux, courber la tête et d’accepter son sort. Ils lui reprochent de prendre son destin entre ses mains. N’est-ce pas splendide de jalousie mesquine ?

« Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté ! » écrit Gérard Depardieu dans sa lettre ouverte au ministre Ayrault.

Gérard Depardieu, s’estimant injurié par les critiques après son exil fiscal en Belgique, annonce qu’il « rend son passeport » français, dans une lettre ouverte au Premier ministre Jean-Marc Ayrault publiée par le Journal du dimanche.

« Je ne demande pas à être approuvé, je pourrais au moins être respecté ! Tous ceux qui ont quitté la France n’ont pas été injuriés comme je le suis », écrit l’acteur au chef du gouvernement qui avait jugé « assez minable » son départ.

C’est ce qualificatif qui est resté, à juste raison, en travers de la gorge de l’acteur vedette, qui répond au petit ministre :

Minable, vous avez dit minable ? Comme c’est minable !

Rappelant avoir commencé à travailler « à 14 ans comme imprimeur, comme manutentionnaire puis comme artiste dramatique », Gérard Depardieu affirme avoir « toujours payé (ses) taxes et impôts ».

Qui êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande M. Ayrault, 1er Ministre de M. Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous ? »

« Je n’ai jamais tué personne, je ne pense pas avoir démérité, j’ai payé 145 millions d’euros d’impôts en 45 ans, je fais travailler 80 personnes (…) Je ne suis ni à plaindre ni à vanter, mais je refuse le mot +minable+ ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Je vous rends mon passeport et ma Sécurité sociale dont je ne me suis jamais servi.Nous n’avons plus la même patrie, je suis un vrai Européen, un citoyen du monde, comme mon père me l’a toujours inculqué ».

Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent en fait la différence doit être sanctionnée

«Je pars parce que vous considérez que le succès, la création, le talent en fait la différence doit être sanctionnée», précise-il, et affirme qu’il continuera «à aimer les Français».

Malgré mes excès, mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre Monsieur et je vais rester poli».

 

Il y a des mecs qui en ont, et d’autres pas…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz