FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 décembre 2012

Maaleh-Adumim-1

Michel Garroté, réd en chef – La quasi-totalité des médias francophones, depuis De Gaulle, et, surtout, à partir de la fin des années 1960, se distinguent – lamentablement – par une israélophobie primaire, systématique et viscérale. J’observe régulièrement des analyses sur Israël dans des médias francophones en général et dans des médias français en particulier. Je fais la même chose avec des médias allemands et américains. La différence est flagrante. Les médias allemands et américains – certes – critiquent parfois Israël, mais sans les éléments de langage des médias français ; éléments de langage qui participent de la haine d’Israël et qui ne sont rien d’autre que des copié-collés des articles publiés dans la presse du Fatah et du Hamas. Je reste – encore et toujours – à la fois stupéfait et dégoûté, par les médias français, les médias belges francophones et les médias suisses francophones.

J’ai été « antisioniste » dans ma jeunesse. Je sais donc par expérience que « l’antisionisme » est une idéologie fanatiquement judéophobe. Israël est un pays deux fois plus petit que la Suisse. Israël est un pays de la taille de la Picardie. Israël est le seul pays libre et démocratique de la région. Je connais bien Israël. J’y ai fait de nombreux et longs séjours. J’y ai observé, des jours entiers, restant simplement assis sur des terrasses de cafés et me promenant dans les rues, comment vivent, au jour le jour, les juifs israéliens. J’ai visité une trentaine de pays, y compris des Etats musulmans. Ce que j’ai vu en Israël, je ne l’ai vu nulle part ailleurs. J’ai très souvent traité de cela dans mes articles publié sur dreuz.info.

Concernant les constructions d’habitations pour des familles juives israéliennes, j’ai déjà écrit que cela n’a rien de belliqueux ou de guerrier. Je ne vois pas en quoi ces familles juives mettent en péril les familles arabes de la région. A moins de vouloir un espace « palestinien » judenrein, c’est-à-dire « purifié de toute présence juive ». Sur ce point, je persiste et je signe.

Dans le même registre, il y quelques jours, les Evêques catholiques du Moyen Orient ont lancé un « appel » qui commence avec cette aberration : « Inviter la communauté internationale à exercer des efforts sérieux, réels et efficaces pour trouver une solution équitable et compréhensive pour la cause Palestinienne qui est aux racines de la plupart des conflits au Moyen Orient ». Je précise qu’il s’agit ici des évêques dhimmis du Moyen Orient en particulier ; et non pas du catholicisme en général. Il existe, y compris au Moyen Orient, des laïcs, des prêtres et des évêques qui identifient clairement la dimension conquérante et violente de l’islam ; et qui ne considèrent absolument pas que la « cause palestinienne » serait, soi-disant, « aux racines de la plupart des conflits au Moyen Orient ».

Comme l’a précisé opportunément – sur dreuz.info – l’abbé Alain-René Arbez, prêtre catholique, l’appel des Evêques catholiques du Moyen Orient susmentionné reflète l’attitude spécifique des chefs d’église arabes, pas celle du Vatican, du Saint-Siège ou du Pape. J’en avais déjà fait la démonstration en 2010 dans un long dossier publié sur dreuz.info (cf. lien en bas de page). L’abbé Alain-René Arbez a lui aussi – à maintes reprises – publié des documents irréfutables sur toutes ces questions.

A propos des implantations israéliennes, Michael Oren, dans le NEW YORK DAILY NEWS, écrit (extraits adaptés ; cf. lien en bas de page) : « En 2005, Israël a déraciné les 21 implantations juives de la bande de Gaza, en expulsant leurs 9000 habitants, afin de faire avancer la paix. Mais au cours des sept années qui ont suivi, Israël a été la cible de près de 9.000 roquettes terroristes depuis Gaza. Il est clair que les implantations ne sont pas la raison. Au contraire, c’est la détermination de notre ennemi de nier au peuple juif le droit à l’indépendance de notre patrie ancestrale. C’est pourquoi les Arabes palestiniens se sont battus pendant des décennies pour empêcher la création d’Israël en 1948 et c’est pourquoi, au cours des 20 années suivantes, les armées arabes ont essayé de nous détruire – avant qu’il y ait une seule implantation », conclut Michael Oren.

Encore à propos des implantations israéliennes, Alex Mizrahi, dans Guysen News International, écrit (extraits adaptés ; cf. lien en bas de page) : « Après avoir donné lundi son feu vert à la construction de 1’500 logements supplémentaires pour des familles juives à Ramat Shlomo, dans les quartiers est de Jérusalem, le gouvernement israélien va examiner cette semaine un projet de 4’500 nouvelles constructions dans les quartiers de Givat Hamatos et de Gilo. L’annonce en a été faite mardi par le porte-parole du ministère israélien de l’Intérieur, Efrat Orbach. Au lendemain de la reconnaissance implicite à l’Onu d’un Etat palestinien nom membre ayant statut d’observateur, Israël avait déjà confirmé fin novembre un projet de construction de 3’000 logements en Judée-Samarie et dans la partie orientale de Jérusalem, à Maale Adoumim et dans une zone connue sous le nom de E1 (East One), déclenchant les protestations de la communauté internationale (ndmg – autrement dit l’ONU et les médias…). Les autorités israéliennes revendiquent la souveraineté sur Ramat Shlomo, Givat Hamatos et Gilo, trois localités situées en Judée-Samarie ».

Alex Mizrahi : « La poursuite de la construction en Judée-Samarie et à Jérusalem est dénoncée par les Nations unies. Le vice-Premier ministre israélien Moshe Yaalon a déclaré que l’extension des constructions à Jérusalem, dans la partie orientale de la ville, marquait simplement la reprise de projets suspendus lorsque les Occidentaux tentaient de convaincre le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de ne pas rechercher la reconnaissance de l’Onu. « Après ce qu’il a fait (aux Nations unies le mois dernier), nous ne nous sentons plus liés et nous relançons ces projets », a-t-il dit. Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a, lui, évoqué mardi la construction de 1’500 logements dans le quartier de Ramat Shlomo. « Jérusalem est la capitale éternelle d’Israël et nous continuerons à y construire », a-t-il déclaré (ndmg – Jérusalem est la capitale éternelle d’Israël : les « antisionistes » vont faire une crise d’urticaire…). « J’appelle tous les partis sionistes à éviter toute considération politique afin de ne pas porter atteinte au consensus national qui règne quant à l’unité de Jérusalem » (ndmg – tous les partis sionistes ; les « antisionistes » vont s’étrangler…), a ajouté M. Netanyahou », conclut Alex Mizrahi.

Toujours à propos des implantations israéliennes et pour mémoire, rappelons que Ramat Shlomo est un quartier juif situé au nord de Jérusalem.

Il y a deux ans, Shraga Blum avait déjà expliqué de quoi il retourne (extraits adaptés ; cf. lien en bas de page) : « Alors que le paisible quartier de Ramat Shlomo s’est soudain vu projeté sous les projecteurs par les médias israéliens et internationaux, il convient de rappeler quelques éléments qui montrent à quel point les réactions des Palestiniens, de la Communauté internationale, de la gauche israélienne mais aussi de certains ministres sont tout simplement déplacées et inacceptables :

1- Contrairement à ce qui est déclaré partout, « Ramat Shlomo » n’est pas à « Jérusalem-Est » mais au nord de la capitale d’Israël. Et ce quartier est éloigné des quartiers arabes que les Palestiniens revendiquent comme capitale.

2- La crête sur laquelle a été fondé ce quartier a été en désolation durant des générations, sans que personne n’y habite, ni Arabes ni Juifs.

3- Au 1er siècle de notre ère, cet endroit était habité par des Juifs, au vu des nombreuses découvertes archéologiques faites récemment sur cette crête.

4- Ce périmètre avait été prévu il y a 12 ans pour la construction du Stade « Teddy Kollek », qui fut finalement construit au sud de la ville. A la place, fut fondé le quartier religieux et orthodoxe de « Ramat Shlomo ». La construction de ce quartier n’avait pas entraîné de réactions de la part des Palestiniens à l’époque.

5- Le projet de construire de nouveaux quartiers au nord et au sud de « Ramat Shlomo » avait déjà été initié en 2000, sans réactions des Palestiniens, tout comme les différents stades administratifs qui s’en sont suivis.

6- « Ramat Shlomo » est le seul quartier orthodoxe de Jérusalem dans lequel les familles nombreuses peuvent trouver de grands appartements à des prix raisonnables », concluait Shraga Blum.

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je note qu’à chaque fois qu’Israël a fait des concessions, notamment territoriales, les arabo-musulmans ont interprété cela comme autant de signes de faiblesse. Je suis de plus en plus persuadé qu’il ne faut pas avoir peur de se déclarer sioniste (pour les Juifs) et pro-sioniste (pour les amis des Juifs). Israël et son peuple sont menacés de manière existentielle par le monde musulman en général ; et par l’Iran, le Hezbollah, le Hamas en particulier. Le temps des compromis me semble totalement dépassé par la menace létale qui pèse sur le peuple juif israélien. Alors, autant continuer de me déclarer pro-sioniste et de me réjouir des logements déjà construits – et en voie de construction – à Ma’aleh Adumim, Ramat Shlomo, Givat Hamatos, Gilo et ailleurs.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://www.dreuz.info/2012/12/dossier-les-eveques-du-moyen-orient-et-israel/

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=34116

http://www.nydailynews.com/opinion/stop-scapegoating-israeli-settlements-article-1.1217232

http://www.guysen.com/articles.php?id=18673&art_mail=1

http://malaassot.over-blog.com/article-ramat-shlomo-quartier-nord-de-jerusalem-et-non-est—mise-au-point-pour-les-ignorants-en-ebullition-46475903.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz