Publié par Dreuz Info le 20 décembre 2012

imgres
J’ai quitté l’Algérie qui devenait islamique pour entrer en France, un pays Européen, à culture de base Judéo-Chrétienne.

En 2012, la majorité de la population des quartiers Nord de Paris est Arabe.

Sur de nombreuses lignes d’autobus, la première langue parlée est l’Arabe.

De la Porte de Clichy à la Porte des Lilas et au-delà, la quasi totalité des commerces sont Arabes.

Un grand nombre de fonctionnaires dans les Administrations sont Arabes.

J’évite, depuis des années, tous les quartiers Est de Paris, la Porte de Clignancourt, le quartier des Halles, les Champs Elysées, les piscines municipales, les transports publics, les bibliothèques, les universités, les banlieues, etc..

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Malheur à celui qui veut rester en France et n’apprend pas à lire, écrire, parler, en Arabe !

Bientôt, les panneaux de signalisation, les documents administratifs, les publicités, les packages des produits, les enseignements, les films, les pièces de théâtre, etc.. tout se fera en langue arabe.

Même le marketing des entreprises l’anticipe, puisque de nombreuses publicités ne s’adressent qu’à des populations arabes, et que les rayons alimentaires des hypermarchés sont de plus en plus halal.

La France, ancienne puissance musulmane est devenue un pays Islamisé. En juillet 1962, ma mère refusait de se soumettre à un policier arabe et quittait l’Algérie. En 2012, l’on voudrait nous imposer des policiers arabes ? Qu’avons nous imposé à l’Algérie après juillet 1962, alors que nous n’avons même pas le droit de libre circulation, et que nos cimetières y sont profanés ?

Quel peut être l’apport de ce “multiculturalisme” ? La récession culturelle, morale, et économique ? Je doute fort qu’il y ait un consensus national sur cette question, puisque tout référendum a toujours été catégoriquement refusé par les politiciens.

L’islamisation est imposée, à prendre ou à laisser, à la population. « La France, tu l’aimes ou tu la quittes ! »

Pour ceux qui ne veulent pas vivre à la mode Arabe, je ne vois pas d’autres solutions que l’émigration ou la guerre civile.

Que ceux qui en voient d’autres n’hésitent pas à le préciser.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Asher Cohen pour www.Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous