Publié par Joseph Cuesta le 26 décembre 2012

Hollande-Trierweiler-2

« Valérie est de retour. Tous ceux qui ont voulu l’enterrer après la bourde du tweet ont la trouille », raconte un conseiller de Hollande à L’Elysée (mentionné sur tempsreel.nouvelobs).

« Valérie Trierweiler a prévenu qu’elle n’oublierait pas ceux qui l’ont critiquée après la bourde du tweet », ajoute courageusement Sylvain Courage (c’est bien son nom), journaliste au vieil hebdomadaire Le Nouvel Observateur.

L’année 2013 s’annonce donc riche de rancunes et de vengeances.

Le niveau du débat va encore baiser, pardon, baisser.

Vous avez dit crise ?

Le fait est que Hollande a passé le 25 décembre, jour de Noël, à Angers, chez sa belle-mère (c’est donc la mère de sa compagne, Valérie Trierweiler), une info confirmée par le quotidien Ouest-France. Hollande a passé la journée dans le quartier du « Grand Pigeon » à Angers (selon l’AFP ; Ouest-France, lui, cite le quartier de « Monplaisir »), avant de repartir vers 17h15 pour Paris et regagner son appartement au 8 de la rue Cauchy.

Outre le locataire de l’Elysée (sans ses propres enfants conçus avec Ségolène Royal), les cinq frères et sœurs de Valérie Trierweiler et leurs conjoints, ainsi que les enfants, les nièces et les neveux de Valou – et elle aussi naturellement… – étaient chez la belle-mère de Hollande, au « Grand Pigeon », selon l’AFP (ou « Monplaisir », selon Ouest-France) : ça ne s’invente pas.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous