Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 décembre 2012

Fatima Kada Benabdallah a vu juste. Elle a créé une ligne de vêtements pour l’armée du futur Califat de France, ce sera probablement son nom.

Des Sweats qui permettent d’avancer masqué, des pantalons amples pour courir vite et frapper fort, et des symboles islamiques en rouge sang sur fond noir, voilà la panoplie de l’armée des Merah.

Et en avant première, une maman musulmane d’Avignon a envoyé son fils de 3 ans à l’école avec un T-Shirt sur lequel est écrit : « Je suis une bombe », et dans le dos « djihad né le 11 septembre ».

Délicieux programme pour la religion de paix de tolérance et d’amour.

Le maire de la ville a trouvé le message violent, il préfèrerait que l’invasion de la France se poursuive de façon traditionnelle, discrètement par petits pas.

Le Parquet a donc ouvert une enquête et il a placé la mère, son frère et l’oncle de l’enfant en garde à vue. Vu les sanctions dont écopent les agresseurs musulmans multirécidivistes, on tremble pour eux.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Le tout Paris antiraciste n’a pas moufté mot, lui qui avait réclamé la tête des jeunes identitaires qui ont étendu une banderole sur la mosquée de Poitiers en construction.

Le recteur de la mosquée de Paris est resté silencieux. Qui ne dit mot consent.

Les islamistes ont décidé de faire de l’enfant et de sa mère des « résistants », à coté de Mohamed Merah.

D’ailleurs ils proposent à la communauté juive de nouvelles kippa :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/30/97001-20121130FILWWW00624-poursuivis-pour-un-t-shirt-sur-le-djihad.php

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous