FLASH
[17/10/2017] Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  |  [15/10/2017] Prédateur sexuel Harvey Weinstein : la gauche contre-attaque et « ressort » une affaire contre Trump  |  Double attentat islamiste à Mogadishu : 230 morts  |  Israël attentat islamiste : 2 tirs de roquette du Hamas confirmés – pas de blessés  |  Israël attentat islamiste : 3 tirs de roquette du Hamas sur des civils  |  Israël attentat islamiste : tir de roquette et explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza – pas de blessés  |  Israël : alerte tir de roquette au sud suivie de rapport d’explosion à Sufa, un village proche de la frontière de Gaza  |  Sebastian Kurz prochain chancelier d’Autriche, selon les sondages de sortie d’urnes d’OE24  |  Election Autriche, projection : OVP (parti du peuple autrichien anti-migration) 31%, FPO (parti de la liberté) 29%, SPO 25%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2013

Un homme a « accidentellement » tué sa femme âgée de 48 ans vendredi à Périgueux.

Mis en examen pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner,  le juge des libertés et de la détention (JLD) a décidé de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire.

Pourquoi ?

Pas de risque de trouble à l’ordre public.

Le juge des libertés a considéré qu’il n’y a pas de risque à laisser le meurtrier en liberté. C’est d’une logique implacable : il ne pourra pas tuer sa femme une seconde fois.

C’est la famille de sa femme qui doit être contente.

« C’est une dispute qui a mal tourné et se termine en accident dramatique », a déclaré son avocat, Me Dominique Bertran, ajoutant que le meurtrier (qui a avoué) « est aujourd’hui un homme effondré ». Pas autant que sa femme.

Le parquet a décidé de faire appel, a déclaré le procureur de la République, Yves Squercioni.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lechorepublicain.fr/page-3/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/01/02/dordogne-libere-apres-avoir-frappe-a-mort-sa-femme-1392590.html

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz