FLASH
[21/11/2017] Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2013

Un homme a « accidentellement » tué sa femme âgée de 48 ans vendredi à Périgueux.

Mis en examen pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner,  le juge des libertés et de la détention (JLD) a décidé de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire.

Pourquoi ?

Pas de risque de trouble à l’ordre public.

Le juge des libertés a considéré qu’il n’y a pas de risque à laisser le meurtrier en liberté. C’est d’une logique implacable : il ne pourra pas tuer sa femme une seconde fois.

C’est la famille de sa femme qui doit être contente.

« C’est une dispute qui a mal tourné et se termine en accident dramatique », a déclaré son avocat, Me Dominique Bertran, ajoutant que le meurtrier (qui a avoué) « est aujourd’hui un homme effondré ». Pas autant que sa femme.

Le parquet a décidé de faire appel, a déclaré le procureur de la République, Yves Squercioni.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lechorepublicain.fr/page-3/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/01/02/dordogne-libere-apres-avoir-frappe-a-mort-sa-femme-1392590.html

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz