FLASH
[26/09/2017] Choquant: les Palestiniens qui luttent pour leur indépendance sont opposés à l’indépendance du peuple kurde  |  Attentat islamiste en Israël : 3 israéliens tués par un colon arabe armé par le Fatah et possédant une carte de travail  |  [25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 3 janvier 2013

des paroles, des paroles...
des paroles, des paroles…

Michel Garroté, réd en chef – « Je romprai avec la Françafrique », avait promis le candidat normal Flanby Hollande (extraits ; lien en bas de page). Une promesse bien difficile à tenir par le président de la République, comme on est en train de le voir en Centrafrique. Quoi qu’elle fasse, ou ne fasse pas, la France sera tenue pour responsable de l’évolution de la situation dans ce petit pays misérable de moins de cinq millions d’habitants, où la guerre civile vient de repartir.

Face à la dégradation de la situation (attaque de l’ambassade de France, menaces éventuelles sur un millier de ressortissants européens, dont des binationaux), Paris a décidé de renforcer son dispositif militaire, qui est aujourd’hui de 600 hommes. Pour quoi faire ? C’est tout le problème. Car, en Centrafrique, la France n’a le choix qu’entre deux mauvaises solutions. Sauver le régime Bozizé, largement discrédité, en « tapant » sur les rebelles du mouvement Seleka ou laisser les choses suivre leur cours sans intervenir.

La seconde hypothèse, a priori raisonnable, semble avoir la préférence de l’Elysée. Reste que, dans ce cas, il y aura un prix à payer : l’effondrement possible du pays. Le chaos va s’installer, comme au Mali ou en RD Congo voisine. L’Etat, déjà bien virtuel, risque tout simplement de disparaître. Les violences se développeront, avec leur cortège de massacres interethniques.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.marianne.net/Centrafrique-Francafrique_a225477.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz