FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 janvier 2013
L'intérieur de l'hôtel Sarcus
L’intérieur de l’hôtel Sarcus

« C’était pas la fête, c’était la guerre » témoigne, encore sous le choc, une habitante de la résidence du Parc Hebert, à Nogent-sur-Oise. Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, 300 « jeunes » ont pris d’assaut un ancien hôtel inoccupé en face de chez elle, l’ex-hôtel Sarcus.

« Ils étaient tous excités comme des bêtes », explique une autre voisine, et « ils cognaient sur les voitures, hurlaient, se tapaient dessus! »

La foule de jeunes déchaînés avait déjà été repérée « à l’heure du premier train ce mardi matin, la police ferroviaire, nous a prévenus qu’ils étaient une centaine en gare de Creil » explique Jean Arvieu, commissaire adjoint de la police de Creil.

Des scènes d’apocalypses : « l’impression d’une horde sauvage. Certains allaient et venaient, le nez en sang, d’autres déambulaient sur les rails. »

La circulation des trains a été coupée et les renforts sont arrivés. Policiers, gendarmes mobiles, police ferroviaire : 80 agents auront été nécessaires pour arriver, vers 5h30, à éviter le pire. Raccompagnés jusque dans le train, ils continueront à briser des vitres pendant tout le trajet.

« Au final, on a évité le pire, constate encore le commissaire adjoint de Creil. Il n’y a pas de blessés graves, ni chez les forces de l’ordre, ni chez eux. Pas de gardés-à-vue non plus. »

Pas de garde à vue : normal, ils n’ont pas roulé à 53km/h dans une zone à limitée à 50.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.leparisien.fr/creil-60100/trois-cents-jeunes-sement-la-pagaille-a-nogent-02-01-2013-2448745.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz