FLASH
[23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 8 janvier 2013
Federico Lombardi
Federico Lombardi

Le porte-parole et responsable de l’agence d’information du Vatican, Federico Lombardi vient de dénoncer vigoureusement la déclaration de Mgr Bernard Fellay, supérieur de la Fraternité St Pie X, faite fin décembre au Canada, et selon laquelle « les Juifs sont les ennemis de l’Eglise ».

Le mouvement lefebvriste ne fait pas partie de l’Eglise catholique romaine

Contrairement à ce que laissent souvent croire les médias, le mouvement lefebvriste ne fait pas partie de l’Eglise catholique romaine. Alors que des discussions avaient eu lieu depuis des années, ce mouvement semble depuis quelque temps fermer toutes les issues vers une éventuelle réintégration.

Justifier la démonisation du judaïsme.

Après l’affaire Williamson, cet évêque britannique membre de la Fraternité renvoyé par Mgr Fellay pour des propos négationnistes, cette dernière prise de position démontre à ceux qui en doutaient encore que le véritable enjeu de cette dissidence sectaire n’est pas de maintenir une liturgie latine à l’ancienne, mais de promouvoir – avec la nostalgie d’une chrétienté au pouvoir absolu – une ligne de pensée refusant toute liberté de conscience et justifiant à partir de là la démonisation du judaïsme.

Le père Lombardi rappelle donc à cette occasion que l’Eglise catholique est depuis Nostra Aetate profondément engagée dans le dialogue avec les Juifs, et que la position du St Siège ne variera pas. Il souligne le fait significatif que le pape Benoît XVI s’est rendu aux synagogues de Cologne, de New York, de Rome et de Jérusalem.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La logique de pensée des membres de la Fraternité se situe depuis longtemps dans la thèse du complot, à la manière des Protocoles des sages de Sion, pamphlet antisémite russe du 19ème siècle, selon lequel les Juifs cherchent à dominer le monde. Mgr Fellay estime toujours que « les Juifs sont ennemis de l’Eglise » parce que – selon lui – ils manoeuvrent pour établir un « gouvernement mondial », alors qu’il a lui-même le désir de voir s’instaurer le règne d’un Christ pantocrator ne laissant aucune place ni à la laïcité, ni aux autres traditions.

le refus définitif par l’Eglise des anciennes accusations de déicide envers les Juifs

Le cardinal suisse Kurt Koch, chargé à Rome des relations avec le judaïsme, avait déjà en novembre dernier martelé l’irréversibilité de la position catholique depuis Vatican II, valorisant l’enracinement judaïque du christianisme et le refus définitif par l’Eglise des anciennes accusations de déicide envers les Juifs, et cela est capital, soulignait-t-il, alors que « l’antisémitisme n’est pas encore extirpé du monde actuel »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz