FLASH
[15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 janvier 2013
imgres
Paris ce matin

La police a retrouvé, dans la nuit de mercredi à jeudi, les corps de trois militantes politiques kurdes, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez, abattues d’une balle dans la tête, au Centre d’information du Kurdistan, à l’Institut kurde, 106 rue Lafayette à Paris.

imgres

« La scène peut laisser penser qu’il s’agit d’une exécution, mais l’enquête devra éclaircir les circonstances exactes de ce drame », explique la police, qui a été appelée à 1h45.

Trois femmes, trois douilles.

Selon Europe 1, un voisin dit avoir entendu une détonation à 18 heures, mercredi et Leon Edart, un des responsables de la fédération des associations kurdes, a déclaré que les trois femmes étaient seules dans les locaux à la mi-journée. Un membre de la communauté a essayé de les appeler en fin de journée, sans réponse. Inquiet, il s’est rendu sur place. N’ayant pas les clés, il n’a pas pu pénétrer dans les locaux.

Nous sommes tous le PKK !

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon Actukurde.fr, mentionné par France 24 (1), Sakine Cansiz était l’une des fondateurs du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan, représentante du Congres National du Kurdistan (KNK) basée à Bruxelles, et Leyla Soylemez était une jeune activiste ».

250 kurdes se sont réunis ce matin devant le bâtiment en réclamant « Une solution politique pour le Kurdistan ! ».

Selon Armel Taverdin, l’avocat d’une des trois victimes, « ce triple meurtre avait sûrement été fomenté par des forces opposées à une solution politique au Kurdistan. Des forces qui cherchent la provocation ». Il a ajouté qu’ « au moins deux des trois victimes étaient étroitement surveillées par les autorités françaises ».

Erdogan entame en ce moment des négociations avec le leader kurde Abdullah Ocalan.

En 30 ans de conflit, la Turquie a détruit 4000 villages kurdes, expulsé 1 million de kurdes selon des organisation humanitaires, et jusqu’à 3 millions selon d’autres sources, assassiné plus de 35 000 kurdes, et emprisonné 119 000 civils et militaires.

 

Un groupe d’environ 200-300 personnes s’est rassemblé devant le bâtiment en criant des slogans tels que: « Ils ne sont pas morts », « Nous sommes tous du PKK », « La Turquie assassine, Hollande obéit», selon Le Parisien.

Il y a environ 150.000 Kurdes en France, la grande majorité d’entre eux d’origine turque.

La police française a arrêté en Octobre un des chefs présumé du PKK européen, et trois membres du groupe dans le cadre d’une enquête sur le financement du terrorisme et d’association avec un groupe terroriste.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé la France et l’Allemagne, en Septembre, d’entrave à la lutte d’Ankara contre le PKK.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.france24.com/fr/20130110-trois-femmes-kurdes-execution-tuees-balle-tete-paris-france

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz