FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 janvier 2013
Damien Boiteux
Damien Boiteux

Le soldat français qui a perdu la vie vendredi 11 janvier 2013 au Mali est le lieutenant Damien Boiteux, du 4e régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau. Il avait été évacué vers une la structure médicale avant de succomber à ses blessures. Il a été tué par un tir d’arme légère d’un combattant islamiste alors qu’il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle.

«Fais bien attention à toi » tels sont les derniers mots de Marie-Claire Boiteux, sa maman, lorsqu’elle l’a eu au téléphone, mercredi midi. Hier soir, lorsque le téléphone a sonné, c’était son frère, également militaire de carrière, qui était à l’autre bout du fil et annonçait le décès de son frère à ses parents.

Membre des forces spéciales au sein du 4e RHFS (régiment d’hélicoptères des forces spéciales) basé à Pau, Damien Boiteux était en poste au Mali depuis le 26 octobre. « Il devait revenir le 18 février », poursuit sa mère. « Nous avions l’habitude qu’il parte ainsi en mission au moins deux fois par an. Il avait déjà fait la Bosnie, le Kosovo, la Côte d’Ivoire, Djibouti… Là, ça faisait deux ou trois fois qu’il partait on ne sait où, en Mauritanie et au Mali. Il adorait son métier et répétait souvent qu’il n’avait pas l’impression d’aller au travail mais de vivre sa passion. »

Une passion qui ne l’a jamais quitté depuis qu’à l’âge de sept ans il avait annoncé à ses parents : « Je veux être pilote d’hélicoptère. »

« Il venait régulièrement nous voir ainsi que son fils, qui a 15 ans et vit à Besançon », souligne Marie-Claire Boiteux. « La dernière fois que nous nous sommes vus, c’était en août dernier. Nous avions réuni toute la famille, ainsi que nous le faisons tous les trois ans. Des vacances merveilleuses que nous avons passées tous ensemble, avec son frère, sa sœur et les petits-enfants, dans les Pyrénées. Et comme à son habitude, Damien a animé le séjour avec la bonne humeur, l’enthousiasme et la joie de vivre qui le caractérisaient. »

Ses obsèques seront célébrées au Russey.

L’équipe de Dreuz est de tout cœur avec sa famille. RIP, lieutenant Damien Boiteux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/01/12/un-pilote-comtois-tue-au-mali

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz