FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 janvier 2013

379539_iyad-ag-ghali-le-leader-du-groupe-islamiste-arme-ansar-dine-g-le-7-aout-2012-a-kidal

Le chef des islamistes au nord Mali, a à sa tête un homme qui a des relations sans précédent avec les Allemands.

L’ennemi juré de l’Occident

En 2003, il a joué un rôle important dans le payement de la rançon qui a facilité la libération des touristes allemands pris en otage en Algérie.

« Ce chef touareg, les rares fois où il sourit, il te donne l’impression d’être doux ». Dans le passé, il était le chef de la tribu des Ifogas, qui vit dans les montagnes et les déserts du Grand Sahara. La France considère Iyad Ag Ghali comme l’ennemi juré de l’Occident.

Ag Ghali commande le plus grand regroupement islamiste au Mali, Ansar Edine, qui compte quelque 1500 combattants, et contrôle 60% du territoire. Il livre une guerre contre l’armée française qui les combat avec ses avions militaires, ses hélicoptères et son infanterie. Berlin tente d’aider la France en assurant les avions de transports.

Jamais connu comme extrémiste

Il y a quelques années pourtant, les relations entre Ag Ghali et les Allemands étaient très bonnes. On le considérait, à l’époque, comme un allié, puisqu’il avait facilité, en 2003, la libération d’otages occidentaux dont 10 Allemands.

Ag Ghali était loin d’être islamiste, en plus du fait qu’il n’a jamais été connu extrémiste. Mais à cause de la pression née de la rivalité entre Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO), dissidente de la première, (et qui disposent chacune de 500 combattants), Ag Ghali a, lui aussi, recouru à la religion il y a une semaine. Il a ainsi obligé l’application implacable de la charia dans les zones sous le contrôle d’Ansar Edine. Et, aujourd’hui, il tient un discours enflammé contre les « mécréants ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il vivait dans une imposante maison construite pour lui par Kadhafi

Sans doute que sa vocation religieuse ne convient pas à son mode de vie. Même au moment des premiers raids aériens de l’armée française, ce chef que ses hommes appelle « le lion du Sahara » vivait dans une imposante maison construite pour lui par le défunt guide libyen, Mouammar Kadhafi, non loin de l’aéroport de Kidal.

Mais selon des informations recueillies par les services de renseignements allemands (le BND), il y a une étroite relation ente Ag Ghali et les groupes liés à AQMI dans la zone.

Dans le passé Iyad Ag Ghali était un homme politique connu, à tel point que le gouvernement malien l’avait envoyé une fois, en tant que diplomate, en Arabie saoudite. Au printemps 2003, un groupe d’aventuriers occidentaux ont été enlevés dans le grand Sahara. Ag Ghali avait alors aidé les Allemands en jouant un rôle d’intermédiaire ente la capitale Bamako et le groupe islamiste responsable de l’enlèvement, à savoir le GSPC algérien (groupe salafiste pour le prêche et le combat).

Le gouvernement allemand disait : « Ag Ghali était notre homme ». 

Ag Ghali avait réussi, en fin de compte, à parvenir à un accord et, en août 2003, 14 otages ont été libérés contre une rançon de 5 millions d’euros (6,7 millions d’USD). Après cela, un haut responsable du ministère allemand des Affaires étrangères avait transporté l’argent à Bamako à bord d’un avion militaire ; il a remis le magot au gouvernement malien qui a envoyé, à son tour, Iyad Ag Ghali dans la zone frontalière entre le Mali et l’Algérie. Et comme le disait un ancien haut responsable dans le gouvernement allemand : « Ag Ghali était notre homme ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Source : http://www.elhourriya.net/fr/actualite/6718-mauritanie.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz