FLASH
[21/08/2017] #Barcelona : la police confirme que Younes Abouyaaqoub a tué Pablo Pérez avant de foncer sur 3 policiers  |  #Barcelona : un nouveau bilan fait état de 15 morts  |  « Je suis surprise du nombre de déséquilibrés en ce moment… » Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône. Respect, madame !  |  1 gosse arabe palestinien, oui 1 gosse, a été arrêté et 1 attentat a été évité: Il était armé d’un couteau et allait passer à l’attaque  |  Israël : il s’agissait d’une fausse alarme  |  Israël : une alarme tir de roquette vient de retentir sur la ville d’Ashkelon au sud  |  Rouen : Coups de feu devant une discothèque, une femme blessée, deux hommes en fuite  |  Marseilles : une voiture percute un abribus – 1 mort, 1 blessé. Accident ou attentat ?  |  #Barcelona: le père des terroristes dit que ses fils ont été radicalisés par l’imam Youssef Brahim Aallaa Said  |  Etats-Unis : une pétition à la Maison-Blanche pour que les Antifa soient classés « organisation terroristes » atteint 100 000 signatures  |  [20/08/2017] Belgique : une voiture fonce délibérément sur un groupe de jeune – 4 blessés  |  #Barcelona: l’A4 Audi utilisée par les jihadistes se trouvait en région parisienne la semaine dernière  |  Israël envoie des groupes électrogènes à Gaza pour contourner les restrictions électriques imposées par Mahmoud Abbas  |  L’enfant britannique de 7 ans disparu lors de l’attentat de #Barcelona est confirmé décédé. RIP  |  Aulnay, 3 policiers violemment attaqués par une trentaine d’individus – leur taser et flashball dérobé  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 février 2013

Export de fraises de Gaza

« La bande de Gaza est prête à sauver l’économie de la Cisjordanie », a déclaré Ziad al-Thatha, le ministre des finances du Hamas.

Dans une interview donnée à l’agence d’information palestinienne Ma’an, al-Thatha a expliqué que le gouvernement du Hamas a adopté des mesures économiques fortes qui ont permis à la bande de Gaza d’atteindre l’auto-suffisance économique dans de nombreux secteurs, y compris la production alimentaire, l’industrie textile, le secteur du meuble, et la production animale.

« Nous avons réussi à installer une économie résistante, et atteint l’auto suffisance agricole » a expliqué Ziad al-Thatha.

De plus, ajoute-t-il, le gouvernement a beaucoup réduit le chômage. « L’année dernière, les élevages poulaillers ont élevé 24.3 millions de poulets. Environ 25.000 personnes sont employées dans l’agriculture, et toutes les entreprises ont été exemptées d’impôts. »

Des petites entreprises produisent des jus de fruits, de la confiture en plus de l’huile d’olive, ce qui a sérieusement réduit les importations. « En 2011, la bande de Gaza importait 1650 tonnes d’huile d’olive, alors qu’en 2012, le chiffre a été réduit à seulement 100 tonnes ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Concernant les exportations, al-Thatha a indiqué que seules les fleurs et les fraises sont exportées « en raison du siège, nous n’exportons rien d’autre, alors que nous avons le potentiel d’exporter (aux israéliens) des fruits, des meubles et des vêtements ».

Un officiel du Hamas a déclaré que le gouvernement de Salam Fayyad ne consacre aucune part de son budget à la bande de Gaza. « Ce n’est pas exact. Ils prennent de l’argent de Gaza, car les taxes que l’occupation israélienne reçoit aux passages de Gaza sont versées à l’Autorité palestinienne, et en retour, l’Autorité palestinienne tue le potentiel de Gaza en versant des salaires à des employés improductifs de Gaza. »

Interrogé de savoir si Gaza enverra de l’argent à la Cisjordanie en cas de nécessité, al-Thatha a répondu : « en cas d’urgence, nous n’hésiterons pas, mais nous devrons changer les règlementations de la Cisjordanie ».

De cette information je retiens deux choses.

La première, c’est que les grands médias censurent tout ce qui peut inverser le paradigme et qu’ils ne passeront pas cette information. La publier les couperait de l’argument selon lequel les pauvres palestiniens vivent sous un indicible blocus humanitaire. Selon le schéma rudimentaire de la gauche, il faut absolument fabriquer un faible oppressé pour désigner un oppresseur fort, ici Israël. La connaissance détruisant la propagande, ils ne permettent pas la connaissance.

La seconde est que si l’Europe était moins hantée par la double survivance de ses vieux démons shoatiques et de sa mentalité coloniale, elle aiderait Gaza non pas à s’armer pour détruire Israël, mais à devenir le Hong Kong du proche Orient. Méprisant les uns et les autres, elle torture les uns qui menacent les autres. Heureux paradoxe, la permanence de la menace est l’assurance vie d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=563416

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz