FLASH
[26/04/2018] Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU : « le Hamas doit arrêter d’utiliser les enfants de Gaza comme « chair à canon »  |  Mike Pompeo, fraîchement nommé secrétaire d’Etat, se rendra en Israël dimanche pour son 1er voyage officiel à l’étranger  |  Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 février 2013

Un garçon afghan de 13 ans a été condamné à un an de détention parce qu’il avait eu des relations sexuelles avec deux hommes adultes, a dénoncé Human Rights Watch (HRW), qui a appelé le gouvernement à le relâcher et à punir ses agresseurs.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’incident est survenu en septembre mais n’a été rapporté que récemment, selon l’organisation de défense des droits de l’homme. Le garçon, accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec deux hommes dans un parc public, a été condamné en octobre à un an d’emprisonnement dans un centre de détention pour mineurs, de même source. « Quand un homme a une relation sexuelle avec un enfant de 13 ans, l’enfant est victime de viol. Ce n’est pas un criminel », a tempêté Brad Adams, le directeur d’HRW pour l’Asie. « Le gouvernement afghan n’aurait jamais dû victimiser le garçon une seconde fois. Il aurait dû le relâcher immédiatement, et lui fournir urgemment protection et assistance », a-t-il ajouté.

Les deux hommes ont également été arrêtés et poursuivis mais leurs peines ne sont pas connues, selon l’organisation. D’après Human Rights Watch, un procureur afghan a justifié la condamnation du jeune adolescent au motif qu’il était « consentant ». L’AFP n’a pas pu obtenir confirmation par des sources judiciaires à Herat. La « pédérastie », soit des relations sexuelles entre un homme et un garçon selon le droit afghan, est sanctionnée, comme toute relation hors mariage, par une peine de 5 à 15 années d’emprisonnement. Le viol est reconnu depuis 2009 par la loi, mais il ne concerne que les femmes ou filles victimes d’abus. Bien souvent, celles qui osent se plaindre sont emprisonnées pour « crime moral » et leurs agresseurs laissés en liberté.

La notion de majorité sexuelle n’existe pas dans le droit afghan. HRW a également dénoncé la coutume du « bacha bazi », que l’on peut traduire par « garçon joue », qui voit des garçonnets être habillés comme des filles pour danser devant un public d’hommes – la tradition empêchant femmes ou filles de se produire devant des hommes – qui fréquemment abusent d’eux ensuite. Le « bacha bazi » est strictement interdit mais continue à être perpétré par les hommes les plus riches ou puissants.

L’Afghanistan est connu comme l’un des pires Etats où vivre pour les femmes, souvent victimes de violences, notamment en milieu rural où le poids de la tradition est le plus lourd.

http://www.charentelibre.fr/2013/02/10/afghanistan-age-de-13-ans-il-ecope-d-un-an-de-prison-pour-des-relations-sexuelles-avec-des-adultes,1138774.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz