FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 février 2013

La commune a décidé de se doter d’un nouveau logo, représentant un blason avec grappe de raisin  et épi de blé. Au pays  » des cochons qui reculent », certains estiment que l’animal fait défaut !

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comment représenter son village à l’heure où le monde lui-même est devenu un village ? Sacré problème identitaire même si à Canaules-et-Argentières, le brainstorming s’est fait semble-t-il autour d’un coin de table entre conseillers municipaux. Dans ce paisible bourg de Vidourlenque aux 350 âmes, la nécessité d’avoir un logo ou plutôt un blason s’est fait jour très récemment. Choix des élus : une grappe de raisin et un épi de blé, référence à l’activité agricole de la commune. « On a voulu représenter le terroir, c’est notre richesse aujourd’hui encore. La couleur bleue au milieu représente l’eau, car Canaules vient sûrement de canal et il y a de l’eau souterraine. On a lancé ça au premier janvier, et depuis tous nos courriers ont cette image », explique Mme Guibal, maire du village, actuellement en convalescence après une mauvaise chute en décembre.

Les footballeurs gardent leur étendard avec cochon

Oui mais voilà, pour Pierre-Albert Clément, historien local (et animateur des célèbres fêtes de Canaules qui, dans les années 1960, virent défiler les vedettes de la variété française dans le village), ce blason ne va pas du tout. « Depuis des siècles, le village est surnommé “lo païs onte los porcs resquioulan”, le pays où les porcs reculent. Il s’agissait d’une véritable performance, car il est tout à fait impossible de faire reculer un cochon. Si on insiste, l’animal se tourne en travers et ne consent à reculer que dans la position du crabe. Ce dicton rendait hommage aux Canaulois car il signifiait qu’ils étaient les seuls éleveurs de la contrée à être suffisamment costauds et athlétiques pour parvenir à faire reculer un cochon. » Ce qui explique la présence du porc sur le blason du club de foot. Les vert et blanc de Canaules, autrement dit l’Union sportive athlétique, arborent, eux, fièrement leur célèbre cochon.

Ce qui fait hausser les épaules à Mme le maire qui veut bien laisser les footeux avec leur porc en étendard, mais rappelle que le seul, le vrai, l’officiel blason de Canaules, c’est celui portant grappe de raisin et épis de blés. Depuis le 1er janvier seulement « car avant, il n’y avait rien », assène le maire. Un cochon illégitime en somme !

http://www.midilibre.fr/2013/02/10/a-canaules-le-blason-qui-oublie-le-cochon,641985.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz