FLASH
[23/10/2017] Sinaï : L’Etat islamique a capturé 3 membres du Hamas qui creusaient un tunnel terroriste  |  La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 février 2013

La commune a décidé de se doter d’un nouveau logo, représentant un blason avec grappe de raisin  et épi de blé. Au pays  » des cochons qui reculent », certains estiment que l’animal fait défaut !

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comment représenter son village à l’heure où le monde lui-même est devenu un village ? Sacré problème identitaire même si à Canaules-et-Argentières, le brainstorming s’est fait semble-t-il autour d’un coin de table entre conseillers municipaux. Dans ce paisible bourg de Vidourlenque aux 350 âmes, la nécessité d’avoir un logo ou plutôt un blason s’est fait jour très récemment. Choix des élus : une grappe de raisin et un épi de blé, référence à l’activité agricole de la commune. « On a voulu représenter le terroir, c’est notre richesse aujourd’hui encore. La couleur bleue au milieu représente l’eau, car Canaules vient sûrement de canal et il y a de l’eau souterraine. On a lancé ça au premier janvier, et depuis tous nos courriers ont cette image », explique Mme Guibal, maire du village, actuellement en convalescence après une mauvaise chute en décembre.

Les footballeurs gardent leur étendard avec cochon

Oui mais voilà, pour Pierre-Albert Clément, historien local (et animateur des célèbres fêtes de Canaules qui, dans les années 1960, virent défiler les vedettes de la variété française dans le village), ce blason ne va pas du tout. « Depuis des siècles, le village est surnommé “lo païs onte los porcs resquioulan”, le pays où les porcs reculent. Il s’agissait d’une véritable performance, car il est tout à fait impossible de faire reculer un cochon. Si on insiste, l’animal se tourne en travers et ne consent à reculer que dans la position du crabe. Ce dicton rendait hommage aux Canaulois car il signifiait qu’ils étaient les seuls éleveurs de la contrée à être suffisamment costauds et athlétiques pour parvenir à faire reculer un cochon. » Ce qui explique la présence du porc sur le blason du club de foot. Les vert et blanc de Canaules, autrement dit l’Union sportive athlétique, arborent, eux, fièrement leur célèbre cochon.

Ce qui fait hausser les épaules à Mme le maire qui veut bien laisser les footeux avec leur porc en étendard, mais rappelle que le seul, le vrai, l’officiel blason de Canaules, c’est celui portant grappe de raisin et épis de blés. Depuis le 1er janvier seulement « car avant, il n’y avait rien », assène le maire. Un cochon illégitime en somme !

http://www.midilibre.fr/2013/02/10/a-canaules-le-blason-qui-oublie-le-cochon,641985.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz