FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 février 2013

La commune a décidé de se doter d’un nouveau logo, représentant un blason avec grappe de raisin  et épi de blé. Au pays  » des cochons qui reculent », certains estiment que l’animal fait défaut !

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Comment représenter son village à l’heure où le monde lui-même est devenu un village ? Sacré problème identitaire même si à Canaules-et-Argentières, le brainstorming s’est fait semble-t-il autour d’un coin de table entre conseillers municipaux. Dans ce paisible bourg de Vidourlenque aux 350 âmes, la nécessité d’avoir un logo ou plutôt un blason s’est fait jour très récemment. Choix des élus : une grappe de raisin et un épi de blé, référence à l’activité agricole de la commune. « On a voulu représenter le terroir, c’est notre richesse aujourd’hui encore. La couleur bleue au milieu représente l’eau, car Canaules vient sûrement de canal et il y a de l’eau souterraine. On a lancé ça au premier janvier, et depuis tous nos courriers ont cette image », explique Mme Guibal, maire du village, actuellement en convalescence après une mauvaise chute en décembre.

Les footballeurs gardent leur étendard avec cochon

Oui mais voilà, pour Pierre-Albert Clément, historien local (et animateur des célèbres fêtes de Canaules qui, dans les années 1960, virent défiler les vedettes de la variété française dans le village), ce blason ne va pas du tout. « Depuis des siècles, le village est surnommé “lo païs onte los porcs resquioulan”, le pays où les porcs reculent. Il s’agissait d’une véritable performance, car il est tout à fait impossible de faire reculer un cochon. Si on insiste, l’animal se tourne en travers et ne consent à reculer que dans la position du crabe. Ce dicton rendait hommage aux Canaulois car il signifiait qu’ils étaient les seuls éleveurs de la contrée à être suffisamment costauds et athlétiques pour parvenir à faire reculer un cochon. » Ce qui explique la présence du porc sur le blason du club de foot. Les vert et blanc de Canaules, autrement dit l’Union sportive athlétique, arborent, eux, fièrement leur célèbre cochon.

Ce qui fait hausser les épaules à Mme le maire qui veut bien laisser les footeux avec leur porc en étendard, mais rappelle que le seul, le vrai, l’officiel blason de Canaules, c’est celui portant grappe de raisin et épis de blés. Depuis le 1er janvier seulement « car avant, il n’y avait rien », assène le maire. Un cochon illégitime en somme !

http://www.midilibre.fr/2013/02/10/a-canaules-le-blason-qui-oublie-le-cochon,641985.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz