FLASH
[13/12/2017] Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  |  Election électrique en Alabama aujourd’hui pour le poste de Sénateur : la Cour suprême donne l’ordre de sauvegarder les images des bulletins de vote électroniques  |  Nettoyage anti-pollution : Israël a éliminé avec un tir depuis un drone, 2 terroristes arabes de Gaza (mise à jour: Israël nie toute implication)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 février 2013

Vendredi à 18 h, un surveillant a été pris pour cible par un détenu du quartier d’isolement. Au moment de la distribution des repas aux prisonniers, directement dans leurs cellules, « un détenu a porté un violent coup-de-poing sur le visage d’un collègue gradé, raconte Frédéric Jeunot secrétaire local du syndicat FO pénitentiaire. Le détenu, connu de nos services pour différents problèmes, a rapidement été maîtrisé, avec tout le professionnalisme requis, par les gardiens de prison présents sur le secteur ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Il avait anticipé son geste » L’homme se serait mis en colère après avoir essuyé un refus du surveillant de faire passer dans une autre cellule un objet. « Un acte strictement interdit par le code procédure pénale, rappelle Johann Reig, secrétaire local Ufap-Unsa. Le détenu a menacé le premier surveillant en charge de ce secteur et a joint le geste à la parole en le poussant violemment. Ce dernier, par réflexe, l’a poussé à son tour. C’est alors qu’il a reçu un très violent coup-de-poing au niveau de la tempe gauche ». Après avoir maîtrisé et menotté l’individu, les agents ont constaté qu’il portait des mitaines et « qu’il s’était lié les poings à la manière d’un boxeur, ce qui prouve qu’il avait anticipé son geste », précise le syndicaliste Ufap-Unsa. La veille, ce même prisonnier aurait menacé de mort un autre surveillant, quand, lors d’une fouille dans sa cellule, il a été retrouvé « des morceaux de miroir taillés en pointe et dont la base avait été entourée de tissu pour permettre une meilleure prise », complète Johann Reig.

« Surpopulation » Blessé au visage et à la main, le surveillant agressé doit porter plainte et être vu par un médecin du commissariat. Il est actuellement arrêté pour une semaine. Cette seconde agression depuis le début de l’année sur le secteur fait ressurgir la question de surpopulation et du manque de personnel. « Surpopulation, projection d’objets et agressions, ainsi va la vie du centre pénitentiaire de Perpignan », martèle Frédéric Jeunot qui rappelle qu’aujourd’hui en maison d’arrêt, où sont incarcérés 231 détenus, « on compte 31 matelas au sol, 9 arrivants en attente d’affectation dans une cellule et 8 détenus actuellement en quartier disciplinaire qui devront prochainement réintégrer leurs cellules. Soit un total de 48 matelas au sol. Dans une cellule de 9 m2 pour deux détenus où l’on en met trois, il est évident que des tensions apparaissent, soit entre les détenus, soit envers les surveillants ».

http://www.lindependant.fr/2013/02/10/centre-penitentiaire-nouvelle-agression-d-un-surveillant-par-un-detenu-en-quartier-d-isolement,1726137.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz