FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 février 2013

cheval-boeuf-1

Michel Garroté, réd en chef – En Roumanie, les professionnels du secteur de la viande fournissent des informations qui donnent un éclairage différent sur le gigantesque feuilleton français de portée nationale – un brin ridicule d’ailleurs vu que la viande chevaline ne tue pas – feuilleton français du cheval déguisé en bœuf (abattre et manger un bœuf n’est pas bovinophobe ; mais abattre et manger un cheval, c’est chevalinophobe).

Les professionnels roumains signalent notamment que l’importateur, Spanghero, n’a pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval, et non pas du bœuf. Bien. Ce n’était donc pas de la bourrique pestiférée des Carpates. C’était du cheval, rien que du cheval. Roumain, certes, mais cheval quand même.

Spanghero, n’a donc pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval. Cela implique que Spanghero, soit était complice avec le producteur roumain, soit a changé l’étiquette après réception de la viande, signale la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire.

Spanghero, de son côté, estime que le responsable est soit l’abattoir roumain,  soit l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots, étiquettes alléguant qu’il s’agirait de bœuf ; alors qu’il s’agissait de viande chevaline. Au fait, c’est qui l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots ?

Qui fournit quoi et qui détient quoi dans tout ça ? Le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg (Comigel est une PME basée à Metz, en France), le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg, écrivais-je, n’est autre que la société française Poujol, qui se trouve être la holding de la société Spanghero.

Celle-ci a acquis la viande surgelée auprès d’un trader à Chypre, qui lui, avait sous-traité la commande à un autre trader quant à lui situé aux Pays-Bas. Celui-ci à son tour s’est fourni, auprès d’un abattoir et d’un atelier de découpe, situés en Roumanie.

Il s’agit désormais d’identifier les clients français (Auchan, Casino, Carrefour, Système U, Cora, Monoprix, Picard) et européens auxquels Comigel a vendu des produits (lasagnes, cannellonis ou spaghettis à la bolognaise, moussaka, hachis parmentier) fabriqués à partir de viandes acquises auprès du groupe Poujol.

cheval-boeuf-2

En Suède, le P-DG de Findus-Nordic, Jari Latvanen, dit que ses juristes travaillent aux poursuites judiciaires qu’il va engager et il ajoute que Comigel n’a pas respecté son contrat. Comigel, Poujol ou Spanghero ?

En France, Findus-France dépose plainte contre X.

Et X, c’est le trader à Chypre, le trader aux Pays-Bas, l’abattoir et l’atelier de découpe situés en Roumanie ou la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire ?

La bureaucratie socialiste au pouvoir en France profite du cheval roumain (sans danger pour la santé) pour monter en épingle une véritable chasse aux sorcières capitalistes.

Pourtant, deux questions demeurent.

Comment se fait-il que ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire françaises, ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire de l’Union européenne ne soient en mesure d’assurer leurs prestations, notamment la prévention, dans ce domaine qui est le leur ?

Combien les mesures, non pas préventives, mais réactives, des instances de contrôle alimentaire françaises, vont-elles coûter aux contribuables français ?

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant source(s) citée(s)

cheval-boeuf-3

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz