FLASH
[15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  |  Durant la nuit, l’armée israélienne a détruit un tunnel terroriste du Hamas au sud de Gaza  |  [11/01/2018] Des imbéciles affirment que Trump n’a aucun succès économique. Et ça ?! Sondage Quinnipiac: 66% des Américains pensent que l’économie est “Excellente/ bonne” et c’est le meilleur score depuis que ce sondage existe  |  En caméra cachée, James O’Keefe a pris Twitter la main dans le sac avouant qu’ils suppriment des comptes d’opinions politiques qui leur déplaisent – et nous risquons d’être censuré par Twitter de l’écrire  |  Sujet tabou : le racisme anti-blanc des banlieues. 2280 pompiers ont été agressés en 2016 dans les banlieues  |  « Oprah battrait Trump avec un écart à deux chiffres » disent les instituts de sondage. Les médias oublient juste de dire que ces sondeurs affirmaient qu’Hillary battrait Trump dans un raz-de-marée !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 février 2013

cheval-boeuf-1

Michel Garroté, réd en chef – En Roumanie, les professionnels du secteur de la viande fournissent des informations qui donnent un éclairage différent sur le gigantesque feuilleton français de portée nationale – un brin ridicule d’ailleurs vu que la viande chevaline ne tue pas – feuilleton français du cheval déguisé en bœuf (abattre et manger un bœuf n’est pas bovinophobe ; mais abattre et manger un cheval, c’est chevalinophobe).

Les professionnels roumains signalent notamment que l’importateur, Spanghero, n’a pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval, et non pas du bœuf. Bien. Ce n’était donc pas de la bourrique pestiférée des Carpates. C’était du cheval, rien que du cheval. Roumain, certes, mais cheval quand même.

Spanghero, n’a donc pas protesté lorsqu’il a réceptionné la viande dont il a pourtant constaté, à la réception, que c’était du cheval. Cela implique que Spanghero, soit était complice avec le producteur roumain, soit a changé l’étiquette après réception de la viande, signale la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire.

Spanghero, de son côté, estime que le responsable est soit l’abattoir roumain,  soit l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots, étiquettes alléguant qu’il s’agirait de bœuf ; alors qu’il s’agissait de viande chevaline. Au fait, c’est qui l’opérateur qui a mis les étiquettes sur les lots ?

Qui fournit quoi et qui détient quoi dans tout ça ? Le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg (Comigel est une PME basée à Metz, en France), le fournisseur de l’usine de Comigel au Luxembourg, écrivais-je, n’est autre que la société française Poujol, qui se trouve être la holding de la société Spanghero.

Celle-ci a acquis la viande surgelée auprès d’un trader à Chypre, qui lui, avait sous-traité la commande à un autre trader quant à lui situé aux Pays-Bas. Celui-ci à son tour s’est fourni, auprès d’un abattoir et d’un atelier de découpe, situés en Roumanie.

Il s’agit désormais d’identifier les clients français (Auchan, Casino, Carrefour, Système U, Cora, Monoprix, Picard) et européens auxquels Comigel a vendu des produits (lasagnes, cannellonis ou spaghettis à la bolognaise, moussaka, hachis parmentier) fabriqués à partir de viandes acquises auprès du groupe Poujol.

cheval-boeuf-2

En Suède, le P-DG de Findus-Nordic, Jari Latvanen, dit que ses juristes travaillent aux poursuites judiciaires qu’il va engager et il ajoute que Comigel n’a pas respecté son contrat. Comigel, Poujol ou Spanghero ?

En France, Findus-France dépose plainte contre X.

Et X, c’est le trader à Chypre, le trader aux Pays-Bas, l’abattoir et l’atelier de découpe situés en Roumanie ou la fédération roumaine des syndicats de l’industrie alimentaire ?

La bureaucratie socialiste au pouvoir en France profite du cheval roumain (sans danger pour la santé) pour monter en épingle une véritable chasse aux sorcières capitalistes.

Pourtant, deux questions demeurent.

Comment se fait-il que ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire françaises, ni les coûteuses instances de contrôle alimentaire de l’Union européenne ne soient en mesure d’assurer leurs prestations, notamment la prévention, dans ce domaine qui est le leur ?

Combien les mesures, non pas préventives, mais réactives, des instances de contrôle alimentaire françaises, vont-elles coûter aux contribuables français ?

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant source(s) citée(s)

cheval-boeuf-3

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz