FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 février 2013

La guerre familiale s’est terminée par des excuses, ce mardi à la barre du tribunal correctionnel d’Angoulême. Mais deux des quatre prévenus n’ont pas échappé à la prison ferme. Le 29 janvier dernier, il est environ 23 heures lorsque deux frères débarquent dans un pavillon, rue de Saint-Michel, à Angoulême. Ils veulent en découdre avec une autre fratrie qui partage des liens de parenté avec eux. Les deux frères accusent leurs adversaires d’avoir proférer des insultes à leur encontre sur internet. Un affrontement « en ligne » sous fond de bisbilles pour cause de stupéfiants. L’explication tourne rapidement à l’affrontement. C’est l’escalade. Plusieurs coups de poings et de pieds sont échangés. Un fusil de chasse est sorti dans chaque camp et des coups de feu sont tirés de chaque côté. Deux voitures sont touchées mais personne n’est blessé.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Qui a tiré en premier ? Difficile de le déterminer. A la barre , deux versions s’affrontent.  Toujours est-il que les conséquences aurait pu être dramatiques. « Les menaces, chez nous, ça ne se fait pas. On a inventé des lois pour régler ça », souligne un des prévenus âgé de 26 ans pour expliquer sa volonté d’en découdre. « Vous ne trouvez pas que votre réaction est démesurée pour des injures ? », demande le président Dominique Chinour. « Voilà ce que donne la justice privée pour trois fois rien. Ça donne la guérilla ! », poursuit-il.

Les auteurs des coups de feu n’ont pas échappé à la prison ferme. Patrick Maillé, 23 ans, a écopé de 18 mois de prison dont 12 mois avec sursis, assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans, et d’une amende de 150 €. Son frère de 35 ans devra verser une amende de 300 €. Dans le camp des Pierdon, un des deux frères âgé de 24 ans, a écopé de 12 mois de prison dont huit avec sursis, assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans, et d’une amende de 150 €. Son frère de 26 ans a été condamné a une peine de trois mois de sursis et à une amende de 100 €.

http://www.charentelibre.fr/2013/02/12/fusillade-en-famille-pour-des-insultes-un-prisonnier-partout-au-tribunal,1139171.php?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz