Publié par Gaia - Dreuz le 12 février 2013

Une conseillère principale d’éducation (CPE) du collège Louis-Jouvet de Bellac a fait l’objet, lundi, d’une mise à pied.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La CPE est soupçonnée d’avoir revendu sur internet une Playstation portable qu’elle avait confisqué à un élève.

« Cette personne fait l’objet d’une mise à pied jusqu’à la tenue d’un conseil de discipline sous quatre mois », a précisé le service communication du rectorat. Elle a été mise à pied jusqu’à la tenue d’un conseil de discipline sous quatre mois

Aucune plainte n’a été déposée contre la CPE, en poste au collège de Bellac, dans le nord du département de la Haute-Vienne.

La fonctionnaire, très affectée, aurait reconnu les faits et attribué son geste à un besoin urgent d’argent, selon des sources proches du dossier. Par ailleurs, elle aurait racheté une console neuve pour l’élève.

Remplacée dans l’attente des conclusions

C’est l’insistance d’élèves à récupérer les objets confisqués, mais mystérieusement disparus, qui aurait éveillé les soupçons du rectorat.

D’ici au conseil de discipline, « une enquête interne va être menée afin d’établir si elle a commis les faits dont elle est accusée et elle pourra rassembler les éléments de sa défense », a encore précisé le rectorat.

La CPE a été remplacée dans l’attente de la conclusion de la procédure disciplinaire.

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2013/02/12/une-cpe-suspendue-pour-avoir-revendu-la-console-confisquee-a-un-eleve-1441055.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz