FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 février 2013

Arche-de-zoe

Michel Garroté, réd en chef –- Cela se passe aujourd’hui en France : quand l’humain se veut trop humain, il devient inhumain. C’est le cas des colons humanitaires Breteau et Lelouch. Le président de l’association française L’Arche de Zoé, Eric Breteau, et sa compagne, Emilie Lelouch, sont en effet condamnés ce mardi à Paris à deux ans de prison ferme pour avoir tenté en 2007 « d’exfiltrer » 103 enfants du Tchad vers la France.

Les enfants tchadiens avaient été présentés comme des « orphelins du Darfour ». Eric Breteau et Emilie Lelouch, qui se trouvaient jusque-là à l’étranger et n’avaient même pas assisté à leur procès, sont présents ce mardi devant tribunal correctionnel de Paris pour entendre ce délibéré, au terme duquel ils sont enfin arrêtés.

Ils sont reconnus coupables d’exercice illégal de l’activité d’intermédiaire pour l’adoption, de tentative d’aide à l’entrée ou au séjour irrégulier de mineurs étrangers et d’escroquerie. Les deux animateurs de l’organisation caritative sont également condamnés à payer chacun une amende de 50’000 euros et à l’interdiction définitive d’exercer toute profession d’accueil, d’hébergement ou de placement de mineurs.

L’Arche de Zoé, poursuivie en tant que personne (im)morale, est condamnée à une amende de 100’000 euros et fort heureusement sa dissolution est prononcée.

Eric Breteau, Emilie Lelouch et l’Arche de Zoé ne pouvaient ignorer l’illégalité de leur projet, estime le tribunal dans son jugement : « Ils ont menti sciemment aux familles ». Sur ce, Eric Breteau et Emilie Lelouch rigolent bêtement et applaudissent cyniquement à la lecture des motivations du tribunal. « Vous auriez eu la parole éventuellement si vous étiez venu aux précédentes audiences », leur rétorque, avec justice et justesse, la présidente du tribunal.

Les deux zigotos ont été arrêtés en 2007 au Tchad alors qu’ils s’apprêtaient à « emmener en France » les 103 enfants présentés comme des « orphelins du Darfour », une région du Soudan. La plupart étaient en réalité de nationalité tchadienne et n’étaient pas orphelins.

Quatre autres prévenus, deux membres de l’association, une journaliste et un médecin, sont condamnés à des peines de six mois de prison, hélas avec sursis, pour deux d’entre eux, et un an, avec sursis hélas, pour les deux autres.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz