FLASH
[21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  |  Attentat de Londres : le terroriste syrien aime la Grande Bretagne, affirme son frère  |  Israël : la police a arrêté un colon arabe de 17 ans après qu’un pistolet a été découvert chez lui  |  Attaque dans la cour de la synagogue de Garges-lès-Gonesse par des musulmans antisémites hurlant « Allahou akbar, nique les juifs »  |  [18/09/2017] Honte : la gauche a dénoncé le mur construit par Israël pour protéger ses citoyens, et elle en construit un pour protéger la tour Eiffel  |  Nikki Haley (ambassadrice des Etas-Unis à l’ONU): « La Corée du nord sera détruite si nous devons nous défendre contre ses attaques »  |  Attentat islamiste à Vigneux-sur-Seine (91) : un homme tente de tuer des policiers en criant Allah Ou akbar  |  Les USA, le Japon et la Corée du sud ont fait une démonstration de force aérienne en réponse au dernier tir de missile de Pyongyang  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 février 2013

Benoît-XVI-3

Michel Garroté, réd en chef –- Dreuz.info est un blog francophone, d’information et d’opinion, qui lors de sa création en 2007, s’est ouvertement présenté comme chrétien, néoconservateur et pro-sioniste. Dreuz.info publie de nombreuses chroniques en exclusivité. Dreuz.info, défend et valorise, la société libre et laïque, de culture à la fois judéo-chrétienne et gréco-romaine. Dreuz.info a fondé, en 2010, l’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël.

Dans ce contexte, il nous semble utile, suite au renoncement de Benoît XVI à la poursuite de son pontificat, et, donc, par la même occasion, son renoncement à sa fonction de Chef d’Etat (L’Etat du Vatican), de publier des analyses que les médias francophones – médiocres et incultes – passent sous silence.

A cet égard, je note que ces médias francophones écrivent aujourd’hui, les mêmes inepties, que lors du décès de Jean-Paul II. Ils n’ont aucune connaissance du mode de fonctionnement de l’Eglise. Ils ne connaissent rien à la pensée catholique deux fois millénaire. Ils publient des torchons complotistes, conspirationnistes et voyeuristes. Ils ont une vision politicienne et gauchiste de l’Eglise. Les titres de leurs articles minables, ces titres, en eux-mêmes, révèlent une affolante idiotie, une incroyable stupidité, un autisme pathologique, une haine viscérale, une christianophobie obsessionnelle.

A titre indicatif, je rappelle que l’œuvre littéraire de Benoît XVI depuis cinquante ans, n’est pas seulement une œuvre théologique destinée aux Chrétiens. L’œuvre littéraire de Benoît XVI est aussi une œuvre philosophique – et même anthropologique – destinée à tous : aux Chrétiens ; aux Juifs ; aux athées ; aux agnostiques ; et, aussi, aux musulmans réformateurs, persécutés et assassinés, par l’islamisme extrémiste, l’islamisme fondamentaliste, l’islamisme ultra-religieux.

Ainsi donc, l’expert italien Vittorio Messori – qui contrairement à beaucoup d’autres sait de quoi il parle – analyse, dans le Corriere della Sera, le renoncement de Benoît XVI à la poursuite de son pontificat (extraits traduits et adaptés ; cf. lien vers source originale en bas de page).

Vittorio Messori : Le 11 Février, jour dédié à Notre-Dame de Lourdes et jour déclaré Journée Mondiale des Malades, Benoît XVI a notamment déclaré : « Je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Quel jour plus approprié, donc, pour prendre acte le monde de ses propres infirmités de vieil homme que celui dédié à Notre-Dame de Lourdes, protectrice des malades ? Au fond, là aussi, il y a un signe de solidarité fraternelle pour tous ceux qui, par la maladie ou les années, ne peuvent plus compter sur leurs propres forces », a précisé Benoît XVI.

Mais pourquoi Benoît XVI fait-il cette annonce précisément lors d’un Consistoire de Cardinaux, tenu le 11 février, pour décider la Glorification des Martyrs d’Otrante, massacrés par la fureur des Turcs Musulmans ?

Et pour quelle raison l’ex-Benoît XVI prendra-t-il sa retraite dans un monastère construit à l’intérieur des murs du Vatican ? Parce qu’ainsi, son service non seulement se poursuivra, mais dans la perspective de la foi, il deviendra encore plus important. L’ex-Benoît XVI ne choisira pas un ermitage lointain, afin de témoigner combien il veut rester proche de l’Eglise à laquelle il veut se donner jusqu’au bout.

Ce n’est pas non plus du hasard que d’avoir privilégié les murs imprégnés de prière d’un monastère. L’installation ou plutôt le maintien de l’ex-Benoît XVI au Vatican semble stable et la discrétion de l’ex-Benoît XVI redevenu Joseph Ratzinger garantit qu’il n’y aura aucune interférence avec le pontificat de son successeur. L’ex-Benoît XVI rejettera le rôle de conseiller du futur pape. Dans sa vision de la Foi, Ratzinger croît que le seul vrai conseiller du pape, c’est L’Esprit-Saint qui, sous les voûtes de la chapelle Sixtine, avait pointé son doigt sur lui (ndmg – sur Benoît XVI / Joseph Ratzinger, lors de son élection par le Collège des cardinaux, suite au décès de Jean-Paul II).

Dans cette perspective religieuse, il y a peut-être une réponse à une autre question : Benoît XVI n’aurait-il pas été un homme plus chrétien en suivant l’exemple de Jean-Paul II, c’est-à-dire la résistance héroïque jusqu’à la fin ? Grâce à Dieu, il y a beaucoup d’histoires personnelles, beaucoup de tempéraments, de destins, de charismes, de façons d’interpréter et de vivre l’Évangile. Grande est la liberté catholique, quoi qu’en pensent ceux qui ne la connaissent pas de l’intérieur.

Plusieurs fois, le Benoît XVI m’a répété, dans les conversations que nous avons eues au fil des ans, que ceux qui s’inquiètent trop de la situation difficile de l’Eglise montrent qu’ils n’ont pas compris que l’Eglise est au Christ, que l’Eglise, c’est le corps même (corps mystique) du Christ. Au Christ, il revient de diriger l’Eglise, et, si nécessaire, de la sauver.

Benoît XVI me disait : « Nous sommes seulement parole d’Evangile, seulement des serviteurs, parfois des serviteurs inutiles. Il ne faut pas trop nous prendre au sérieux ; nous ne sommes que des instruments et, en outre, souvent inefficaces. Ne nous tourmentons pas pour l’avenir de l’Église ; faisons notre devoir jusqu’au bout ; le reste, c’est à Lui (le Christ) d’y penser ».

Il y a aussi cette humilité dans la décision de passer la main. L’instrument est épuisé. Le Seigneur a besoin de nouveaux travailleurs, qui sont là, tant qu’ils sont conscients d’être de simples subordonnés (au Christ). Quant aux vieux, une fois épuisés, ils donnent leur travail le plus précieux : l’offrande de la souffrance et l’engagement plus efficace. Celui de la prière inépuisable, en attendant l’appel à la maison définitive, conclut Vittorio Messori (fin des extraits, traduits et adaptés, de l’analyse de Vittorio Messori ; ci-dessous cf. lien vers source originale).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.et-et.it/articoli/2013/2013_02_12.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz