Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 février 2013

Bartolone

 

Lors d’une question sur l’Europe, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, insulte des députés de l’opposition et les traite « d’abrutis ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Lorsque les médias libres n’existent plus pour exercer leur pouvoir de vigilance, tout est permis aux ennemis de la liberté d’expression.

Claude Bartolone, assuré de la servilité des journalistes, montre ici que « la liberté de tout dire n’a d’ennemis que ceux qui veulent se réserver la liberté de tout faire. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz