FLASH
[18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 13 février 2013

Une fatwa fait sensation en Indonésie. Cet avis, émis par la plus haute instance religieuse du pays, le Conseil indonésien des Oulémas, proclame que les ralentisseurs sur les routes ne sont pas conformes aux valeurs de l’islam. Une décision surprenante pour cette institution religieuse déjà très controversée.

fatwa indonesie

Difficile de voir le rapport entre l’islam et les ralentisseurs de vitesse. Peu de monde en Indonésie est parvenu à comprendre cette prise de position. Et pourtant, c’est une fatwa recommandée en bonne et due forme par le Conseil des Oulémas, l’instance suprême en matière religieuse en Indonésie. Sachant que le pays compte plus de 200 millions de musulmans, ce sont des avis qui comptent.

Ces dignitaires religieux viennent donc de déclarer que les ralentisseurs devaient être bannis dans la province de Kalimantan, sur l’île de Bornéo, au motif qu’ils empêcheraient les voitures et les deux-roues de circuler librement et qu’ils causeraient des accidents. Une décision très sérieuse, puisque le chef du Conseil des Oulémas dans cette région fait référence au prophète Mahomet, qui aurait dit en son temps qu’aucun obstacle n’est censé obstruer la circulation dans les rues.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

En théorie, ce n’est pas vraiment le rôle du Conseil des Oulémas de rendre ses avis dans des domaines aussi inattendus. Mais ces dernières années, on a vu émerger un florilège de fatwas presque surréalistes : interdiction de pratiquer le yoga, défense de se mettre du gel dans les cheveux, de lancer des feux d’artifice ou encore de trop regarder les talk-shows à la télévision. Avec, à chaque fois, des raisons très solennelles mises en avant par le Conseil, qui considère que ces activités sont inadmissibles pour un bon musulman.

Mais il y a eu aussi des avis beaucoup moins légers, avec des positions très conservatrices sur le mariage inter-religieux ou la promotion de l’excision pour les jeunes filles. En 2005, les autorités religieuses avaient même été jusqu’à comparer la laïcité et le libéralisme à des maladies sexuellement transmissibles.

Cest décisions sont pour le moins compliquées à suivre pour les fidèles alors qu’en théorie, le Conseil des Oulémas avait été créé dans les années soixante-dix comme une autorité morale indiscutable pour que les politiques publiques en Indonésie s’inspirent des vertus de l’islam.

Sauf qu’aujourd’hui, les fatwas comme celle sur les ralentisseurs, font sourire même les pratiquants. Et en parallèle, les recommandations très conservatrices ont repoussé une bonne partie des Indonésiens qui cultivent un Islam modéré et tolérant comme c’est la tradition en Indonésie.

Publiquement, aucun musulman ne remettra en cause les décisions des Oulémas, mais en réalité, c’est devenu une instance qui fait rire ou pleurer, mais qui a perdu une grande partie de son influence sur les Indonésiens.

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130213-indonesie-fatwa-ralentisseurs-borneo-kalimantan-oulemas

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :