FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 février 2013

Cette semaine, 42 898t de biens, nourriture et gaz ont été livrées à la population de Gaza depuis Israël dans 390 camions.

Gaza a exporté, par Israël, 2.1 tonnes de tomates, 3.9 tonnes de poivrons et 4.9 tonnes de tomates cerises.

2360 personnes ont été autorisées à traverser le passage d’Erez.

Voici le détail :

BDExCKpCUAAwfCr.jpg-large

Une des questions qui revient en permanence est : « qui paye ? ». Qui finance ces dizaines de milliers de tonnes de marchandises ? Ci-dessous, nous publions un glossaire sous forme de questions et de réponses sur l’origine de ces marchandises et leur financement.

Qui paye les biens et marchandises qui pénètrent chaque semaine par centaines de camions à Gaza ?

Les biens sont achetés par des Gazaouis ou des organisations humanitaires.

Ces biens sont achetés et payés par des hommes d’affaires de Gaza qui travaillent dans le commerce de gros. Ils reçoivent l’autorisation d’entrer en Israël pour des périodes allant d’une journée à plusieurs semaines (selon leurs types de commerce, des personnes et de leurs liens avec les autorités israéliennes) afin d’acheter les marchandises qu’ils souhaitent revendre à Gaza. Ce sont donc des personnes privées qui financent l’achat et la livraisons des marchandises.

L’argent des Israéliens n’est en aucun cas utilisé pour l’achat des marchandises livrées à la population de Gaza.

Et le transport, ces centaines de camions, la logistique ?

Les points de passages (Erez et Kerem Shalom) sont gérés par l’armée israélienne.

Des camions civils israéliens amènent les marchandises au passage de Kerem Shalom. Un à un, les camions sont déchargés, inspectés, et ensuite rechargés sur des camions palestiniens.

le Hamas laisse faire ?

Cela dépend. Certains transports paient parfois des « taxes » imposées par le Hamas pour pouvoir atteindre les villes, au risque de perdre toutes les marchandises. C’est une des manières de financer le régime de la terreur.

Et les tunnels de contrebande vers l’Egypte ?

Vous serez surpris, mais en fait, ils fonctionnent selon les lois du marché ! Les Gazaouis amènent de la marchandise via les tunnels creusés entre l’Egypte et la bande de Gaza quand les prix, en incluant les « taxes » de passage demandées par les tunneliers et éventuellement le Hamas, sont moins chers qu’en Israël, et que les biens peuvent être transportés depuis l’Egypte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz