FLASH
[21/10/2018] Nouveau sondage très important de NBC/WSJ: le taux de popularité de Trump est supérieur à celui d’Obama à la même période de 2010 – #Trump : 47%, #Obama 44%  |  Ce matin, les forces armées israéliennes ont ouvert le feu sur les terroristes musulmans palestiniens qui s’approchaient de la frontière pour aller trancher la gorge d’innocents citoyens juifs  |  [20/10/2018] Grèce : le nombre de cas d’abus sexuels sur enfants explose dans le plus grand camp de migrants du pays  |  Montbéliard (25) : Un électricien tabassé dans la rue par 5 « jeunes » parce qu’il installait les lumières de Noël  |  « Quand j’entends qu’un média est traité d’extreme droite par @lemondefr, je me dis qu’il est sans doute bon »  |  Nord de la France : escroquerie aux allocations sociales – au moins 1,7 million d’euros, 3 romanichels mis en examen  |  76% des Français choqués, désapprouvent le comportement de Jean-Luc Mélenchon pendant les perquisitions  |  Inondations de l’Aude : de nombreux vols et cambriolages relevés dans les zones sinistrées  |  A Créteil, un lycéen pointe son arme à quelques centimètres de sa prof, en classe, pour qu’elle le note -présent- (source Le Parisien)  |  [19/10/2018] Grande-Bretagne, la fête peut reprendre : l’islamiste Anjem Choudary est sorti de prison après avoir purgé la moitié de sa peine  |  Effet trump : la croissance de la Chine n’a jamais été aussi faible depuis 2009  |  Avec 900 000 followers, @Tsahal_IDF court-circuite la censure totale des médias et informe les gens de la réalité du terrorisme musulman  |  France : un « jeune » de 23 ans est mort d’un coup de couteau. 2 autres sont blessés. @lavoixdunord appelle ça une « querelle de voisinage »  |  Hier, @Twitter a dit qu’il ne fermera pas le compte de Louis Farrakhan qui a dit que « les juifs sont comparables à des termites ». Twitter doit expliquer aux gens bannis pour moins que ça sa définition de l’incitation à la haine  |  [18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 février 2013

Cette semaine, 42 898t de biens, nourriture et gaz ont été livrées à la population de Gaza depuis Israël dans 390 camions.

Gaza a exporté, par Israël, 2.1 tonnes de tomates, 3.9 tonnes de poivrons et 4.9 tonnes de tomates cerises.

2360 personnes ont été autorisées à traverser le passage d’Erez.

Voici le détail :

BDExCKpCUAAwfCr.jpg-large

Une des questions qui revient en permanence est : « qui paye ? ». Qui finance ces dizaines de milliers de tonnes de marchandises ? Ci-dessous, nous publions un glossaire sous forme de questions et de réponses sur l’origine de ces marchandises et leur financement.

Qui paye les biens et marchandises qui pénètrent chaque semaine par centaines de camions à Gaza ?

Les biens sont achetés par des Gazaouis ou des organisations humanitaires.

Ces biens sont achetés et payés par des hommes d’affaires de Gaza qui travaillent dans le commerce de gros. Ils reçoivent l’autorisation d’entrer en Israël pour des périodes allant d’une journée à plusieurs semaines (selon leurs types de commerce, des personnes et de leurs liens avec les autorités israéliennes) afin d’acheter les marchandises qu’ils souhaitent revendre à Gaza. Ce sont donc des personnes privées qui financent l’achat et la livraisons des marchandises.

L’argent des Israéliens n’est en aucun cas utilisé pour l’achat des marchandises livrées à la population de Gaza.

Et le transport, ces centaines de camions, la logistique ?

Les points de passages (Erez et Kerem Shalom) sont gérés par l’armée israélienne.

Des camions civils israéliens amènent les marchandises au passage de Kerem Shalom. Un à un, les camions sont déchargés, inspectés, et ensuite rechargés sur des camions palestiniens.

le Hamas laisse faire ?

Cela dépend. Certains transports paient parfois des « taxes » imposées par le Hamas pour pouvoir atteindre les villes, au risque de perdre toutes les marchandises. C’est une des manières de financer le régime de la terreur.

Et les tunnels de contrebande vers l’Egypte ?

Vous serez surpris, mais en fait, ils fonctionnent selon les lois du marché ! Les Gazaouis amènent de la marchandise via les tunnels creusés entre l’Egypte et la bande de Gaza quand les prix, en incluant les « taxes » de passage demandées par les tunneliers et éventuellement le Hamas, sont moins chers qu’en Israël, et que les biens peuvent être transportés depuis l’Egypte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz