FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 février 2013

Tchétchènes-France-1

Le Califat d’Azuristan

Michel Garroté, réd en chef –- Où sont passés les quatre criminels tchétchènes condamnés à quatre ans de prison en 2011 ? Rappel des faits. Des criminels tchétchènes s’étaient retrouvés sur le banc des accusés en mai 2011, après le festival de Cannes, un moment où cette ville se transforme en centre d’attraction pour les stars du monde entier et où la vie nocturne bat son plein, parallèlement aux présentations de films. Des jeunes criminels tchétchènes installés dans le sud de la France avaient tenté de pénétrer dans le club VIP Room, un établissement couru sur la Croisette. Les vigiles avaient naturellement refusé de les laisser entrer.

Les jeunes avaient alors décidé de se venger. Très tôt dans la matinée du 19 mai 2011, le minibus transportant les onze vigiles du club VIP Room au camping Le Ranch, au Cannet, près de Cannes, avait été pris en chasse par pas moins de cinq voitures. Vingt Tchétchènes âgés de 22 à 30 ans se trouvaient à l’intérieur des cinq voitures. A peine sortis du bus, les onze vigiles avaient été violemment agressés. Les vingt criminels tchétchènes étaient armés de couteaux, de battes de baseball, de barres métalliques et de matraques télescopiques. Les onze vigiles n’avaient pas pu résister aux vingt criminels et avaient été grièvement blessés, y compris à coups de couteau.

Huit des onze vigiles avaient passé entre dix et trente jours à l’hôpital. La police française avait alors ouvert une enquête et interpellé des Tchétchènes installés sur la Côte d’Azur. Le tribunal de Grasse avait condamné quatre des vingt criminels à quatre ans de prison pour coups et blessures graves. Un cinquième criminel du même groupe tchétchène est toujours en cavale depuis 2011. Il avait été condamné par contumace à cinq ans d’emprisonnement. L’on ignore, encore à ce jour, si les cinq condamnés détiennent des passeports russes ou s’ils bénéficient du statut de réfugié ou s’ils sont devenus Français.

Parmi les raisons du règlement de comptes au camping Le Ranch, on parle également d’une lutte d’influence dans les nombreux secteurs du business balnéaire du sud de la France. Beaucoup de jeunes, parmi les quelques milliers de Tchétchènes installés à Nice, à Cannes et dans d’autres villes de la Côte d’Azur, tentent leur chance dans ces secteurs. Leurs tentatives de s’y ingérer rencontrent une forte résistance de la part des franco-musulmans originaires du Maghreb qui contrôlent déjà ces secteurs. Les altercations et rivalités entre ces différents groupes entraînent constamment des affrontements, comme en 2006 par exemple, lorsque plusieurs dizaines d’individus s’étaient battus à l’arme blanche et même à l’arme à feu, faisant de nombreux blessés.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

RCAXXQ20_FBT_MANIF TCHETCHENE.JPG

Bienvenus à  Groznice

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz