FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 février 2013

Tchétchènes-France-1

Le Califat d’Azuristan

Michel Garroté, réd en chef –- Où sont passés les quatre criminels tchétchènes condamnés à quatre ans de prison en 2011 ? Rappel des faits. Des criminels tchétchènes s’étaient retrouvés sur le banc des accusés en mai 2011, après le festival de Cannes, un moment où cette ville se transforme en centre d’attraction pour les stars du monde entier et où la vie nocturne bat son plein, parallèlement aux présentations de films. Des jeunes criminels tchétchènes installés dans le sud de la France avaient tenté de pénétrer dans le club VIP Room, un établissement couru sur la Croisette. Les vigiles avaient naturellement refusé de les laisser entrer.

Les jeunes avaient alors décidé de se venger. Très tôt dans la matinée du 19 mai 2011, le minibus transportant les onze vigiles du club VIP Room au camping Le Ranch, au Cannet, près de Cannes, avait été pris en chasse par pas moins de cinq voitures. Vingt Tchétchènes âgés de 22 à 30 ans se trouvaient à l’intérieur des cinq voitures. A peine sortis du bus, les onze vigiles avaient été violemment agressés. Les vingt criminels tchétchènes étaient armés de couteaux, de battes de baseball, de barres métalliques et de matraques télescopiques. Les onze vigiles n’avaient pas pu résister aux vingt criminels et avaient été grièvement blessés, y compris à coups de couteau.

Huit des onze vigiles avaient passé entre dix et trente jours à l’hôpital. La police française avait alors ouvert une enquête et interpellé des Tchétchènes installés sur la Côte d’Azur. Le tribunal de Grasse avait condamné quatre des vingt criminels à quatre ans de prison pour coups et blessures graves. Un cinquième criminel du même groupe tchétchène est toujours en cavale depuis 2011. Il avait été condamné par contumace à cinq ans d’emprisonnement. L’on ignore, encore à ce jour, si les cinq condamnés détiennent des passeports russes ou s’ils bénéficient du statut de réfugié ou s’ils sont devenus Français.

Parmi les raisons du règlement de comptes au camping Le Ranch, on parle également d’une lutte d’influence dans les nombreux secteurs du business balnéaire du sud de la France. Beaucoup de jeunes, parmi les quelques milliers de Tchétchènes installés à Nice, à Cannes et dans d’autres villes de la Côte d’Azur, tentent leur chance dans ces secteurs. Leurs tentatives de s’y ingérer rencontrent une forte résistance de la part des franco-musulmans originaires du Maghreb qui contrôlent déjà ces secteurs. Les altercations et rivalités entre ces différents groupes entraînent constamment des affrontements, comme en 2006 par exemple, lorsque plusieurs dizaines d’individus s’étaient battus à l’arme blanche et même à l’arme à feu, faisant de nombreux blessés.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

RCAXXQ20_FBT_MANIF TCHETCHENE.JPG

Bienvenus à  Groznice

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :