FLASH
[18/10/2017] Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  |  Rare: Israël a procédé à des frappes aériennes en Syrie près de Damas – la Russie était prevenue  |  Catalogne : le président indépendantiste recule et propose de discuter avec Madrid dans 2 mois  |  Gaza : en réponse aux tirs de roquette, Israël a bombardé des positions terroristes du Hamas pendant la nuit  |  Somalie : l’attentat de la religion de la paix et de la tolérance a fait 231 morts et 275 blessés  |  Pendant la nuit, l’armée israélienne a arrêté 12 colons arabes en Judée, recherchés pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 février 2013

Hier, les policiers de Cavaillon dissimulaient mal une certaine stupéfaction après avoir mis fin à une affaire d’un autre âge. Pour eux, elle avait commencé à peine quelques heures plus tôt, mardi, en fin de matinée, lorsqu’une adolescente s’était présentée au commissariat.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La jeune fille, âgée de 14 ans, et qui disait se prénommer Charlotte, expliquait qu’elle était Ivoirienne, qu’elle n’avait aucun papier et, surtout, qu’elle avait été achetée à sa famille pour être conduite en France et placée chez un couple cavaillonnais où elle servait de bonne à tout faire.

Le Cavaillonnais qui l’aurait « achetée »

En un mot comme en cent, c’est une jeune « esclave » qui venait de se réfugier à l’hôtel de police. Les policiers n’ont pas tardé à se présenter chez le couple — un Ivoirien et une Française, parents de deux enfants en bas âge — où « travaillait » Charlotte. Là ils ont assuré avoir pu vérifier les déclarations de la jeune fille. Selon l’adolescente, le Cavaillonnais qui l’aurait « achetée », se serait présenté au début de l’été dernier à Dabou, son village d’origine, tout près d’Abidjan.

Et il aurait fait son « marché » dans sa famille, la choisissant pour qu’elle puisse s’occuper de la maison et des enfants. Courant septembre dernier, elle arrivait finalement en France. Au total, le Cavaillonnais aurait déboursé 4 500 € (3 M de F CFA) pour faire venir la jeune fille. Chez le couple, où elle n’était pas scolarisée, elle restait à la maison principalement pour s’occuper des enfants.

Jugement le 15 mars

Mais, selon ses dires, elle était régulièrement corrigée à coups de ceinture. C’est d’ailleurs à l’issue de l’une de ces corrections, cette fois administrée par un « ami » de son « patron », en fait un ressortissant togolais en situation irrégulière en France hébergé chez le couple, que la jeune fille a pris la fuite. Celle-ci, après avoir été entendue, a été placée dans un foyer de l’enfance à Avignon.

Le Cavaillonnais présenté hier soir devant le tribunal d’Avignon pour violences volontaires, traite des êtres humains et aide et assistance à l’entrée d’étrangers en séjour irrégulier, a obtenu un délai pour assurer sa défense et ne sera jugé que le 15 mars. En attendant, il a été placé sous écrou. Il a tout de même eu le temps d’expliquer au juge qu’il n’avait jamais acheté l’adolescente mais l’avait au contraire sortie de son village pour qu’elle ait une éducation en France.

Quant aux 4 500 €, ils n’auraient été payés que pour permettre à Charlotte de quitter son pays. Le prévenu a également assuré que c’est la jeune fille qui refusait la scolarisation. L’ami togolais sera également jugé en mars alors que la compagne du premier a été laissée libre.

http://www.laprovence.com/article/actualites/cavaillon-charlotte-etait-elle-esclave-chez-un-couple

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz