FLASH
[15/12/2017] Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 février 2013

Au premier jour ce lundi matin du procès du « tireur fou » de Lille, aux assises de Douai, l’accusé Nassim El Habouchi est resté enfermé dans la même posture, celle de la victime d’un inexplicable coup de folie.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« J’étais dans un état second, je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. »  Les faits, le jeune homme de 27 ans aujourd’hui les reconnaît sans difficultés.

Oui, il admet sa culpabilité

Oui, il a d’abord tiré au fusil de chasse sur la vitrine du restaurant « Allo couscous », le samedi 12 décembre 2009 à midi (en faisant deux blessés légers) rue des Postes à Lille.

Oui, après un aller et retour à Anvers, il s’est rendu ensuite vers 15 h au foyer l’Abej de Lille, où il a tiré sur un éducateur Nicolas Derym, « deux coups de fusil dans le dos, mais sans vouloir le tuer ».

Oui, enfin, vers 17 h 30, il a abattu Nadir Nourredine, rue Verhaeren dans son quartier au Faubourg-de-Béthune. Mais à la question du pourquoi, l’accusé répond invariablement : « J’étais dans un état second, j’avais pris de la cocaïne le matin, j’avais des hallucinations, je ne connaissais pas ces personnes, je ne sais pas pourquoi j’ai fait cela. » Et d’ajouter, « chaque fois que j’y réfléchis, j’ai des versions différentes dans ma tête. »

Il dormait un couteau sous son oreiller

S’agit-il d’une stratégie de défense ou bien Nassim El Habouchi souffrait-il d’une pathologie mentale grave au moment des faits ? L’audience de ce matin a permis de dépeindre un profil très inquiétant, avec un jeune homme solitaire, très affecté par la séparation de ses parents et l’absence de son père,marqué par une consommation de cannabis (notamment) astronomique et quotidienne à partir de l’âge de 15 ans et un comportement qui inquiétait ses proches. Plusieurs années avant les faits, Nassim dormait avec un couteau sous son oreiller et parlait déjà d’hallucinations et de « voix » le matin au réveil ou la journée dans la rue…

Sa victime a été licenciée

Cette première demi-journée d’audience laisse un goût amer aux parties civiles, notamment à Nicolas Derym : « Il attend de savoir pourquoi on lui a tiré dans le dos, explique son conseil Me Patrick Tillie. Il est extrêmement marqué, aujourd’hui à cause de ses blessures, il ne peut plus exercer son métier d’éducateur, il a été licencié pour inaptitude. Mais l’auteur n’a pas du tout l’intention d’expliquer pourquoi il a fait ça, on ne saura pas la vérité. » Me Demeyere-Honoré, estime lui que son client Nassim El Habouchi « est sûrement malade et ne s’en rend pas compte. Pour l’instant, cette audience le dépasse complètement. » On attend impatiemment les expertises psychiatriques et médicales.

http://www.lavoixdunord.fr/region/tireur-fou-de-lille-nassim-el-habouchi-reconnait-tout-ia19b0n1041093

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz