FLASH
[26/04/2018] Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 février 2013

Les gendarmes enquêtent à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) pour savoir comment au moins trois détenus ont pu, dans une des prisons les plus sécurisées de France, tourner et mettre sur internet une vidéo les montrant armés et menaçants, a-t-on appris de sources pénitentiaires et judiciaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La vidéo, toujours visible sur internet, montre trois prisonniers exhibant trois impressionnants couteaux, a priori de fabrication artisanale, et proférant des invectives et des menaces, peut-être contre un détenu d’une autre prison.

Les trois hommes sont identifiés comme des prisonniers du quartier « maison centrale » de Lannemezan, l’un des plus sécurisés de France puisqu’il n’accueille que de longues peines, 140 environ aujourd’hui, a indiqué un syndicaliste.

Ces faits suscitent une vive inquiétude chez les personnels pénitentiaires, même si ces derniers ne sont pas pris à partie dans la vidéo, a indiqué à l’AFP Laurens Maffre, responsable régional de l’UFAP-UNSa Justice, premier syndicat dans la profession. Il y a la détention des armes, a-t-il expliqué, mais il y a aussi l’introduction devenue courante, bien qu’interdite dans les prisons, de téléphones mobiles ou de matériel d’accès à internet, comme des clés 3G, a-t-il dit.

Le procureur de Tarbes, Chantal Firmigier-Michel, abonde sur la gravité des faits. « Tout est grave: l’introduction d’objets illicites dans une centrale est un fait grave parce qu’elle implique des complicités extérieures, et (qu’avec eux) on peut tout faire, les menaces proférées à l’intérieur d’une centrale (…) à l’aide de ces objets sont graves aussi et la fabrication d’armes artisanales est un troisième » facteur de gravité, a-t-elle dit à l’AFP. Alertée il y a environ une semaine par la direction de l’établissement, elle a ordonné une enquête confiée aux gendarmes.

Aussitôt les faits révélés, des fouilles ciblées ont été menées dans les cellules et les trois détenus ont été mis à l’isolement, a dit une source pénitentiaire. L’administration pénitentiaire elle-même n’a pas confirmé ces sanctions et s’est abstenue de tout commentaire.

http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/des-detenus-se-filment-armes-et-menacants-dans-une-prison-hautement-securisee-21-02-2013-2586615.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz