FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 février 2013

Les gendarmes enquêtent à Lannemezan (Hautes-Pyrénées) pour savoir comment au moins trois détenus ont pu, dans une des prisons les plus sécurisées de France, tourner et mettre sur internet une vidéo les montrant armés et menaçants, a-t-on appris de sources pénitentiaires et judiciaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La vidéo, toujours visible sur internet, montre trois prisonniers exhibant trois impressionnants couteaux, a priori de fabrication artisanale, et proférant des invectives et des menaces, peut-être contre un détenu d’une autre prison.

Les trois hommes sont identifiés comme des prisonniers du quartier « maison centrale » de Lannemezan, l’un des plus sécurisés de France puisqu’il n’accueille que de longues peines, 140 environ aujourd’hui, a indiqué un syndicaliste.

Ces faits suscitent une vive inquiétude chez les personnels pénitentiaires, même si ces derniers ne sont pas pris à partie dans la vidéo, a indiqué à l’AFP Laurens Maffre, responsable régional de l’UFAP-UNSa Justice, premier syndicat dans la profession. Il y a la détention des armes, a-t-il expliqué, mais il y a aussi l’introduction devenue courante, bien qu’interdite dans les prisons, de téléphones mobiles ou de matériel d’accès à internet, comme des clés 3G, a-t-il dit.

Le procureur de Tarbes, Chantal Firmigier-Michel, abonde sur la gravité des faits. « Tout est grave: l’introduction d’objets illicites dans une centrale est un fait grave parce qu’elle implique des complicités extérieures, et (qu’avec eux) on peut tout faire, les menaces proférées à l’intérieur d’une centrale (…) à l’aide de ces objets sont graves aussi et la fabrication d’armes artisanales est un troisième » facteur de gravité, a-t-elle dit à l’AFP. Alertée il y a environ une semaine par la direction de l’établissement, elle a ordonné une enquête confiée aux gendarmes.

Aussitôt les faits révélés, des fouilles ciblées ont été menées dans les cellules et les trois détenus ont été mis à l’isolement, a dit une source pénitentiaire. L’administration pénitentiaire elle-même n’a pas confirmé ces sanctions et s’est abstenue de tout commentaire.

http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/des-detenus-se-filment-armes-et-menacants-dans-une-prison-hautement-securisee-21-02-2013-2586615.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz