FLASH
[21:12] Plus de 100 blessés selon la Croix Rouge après de violents affrontements à Beyrouth  |  Le Havre : l’auteur pro-palestinien d’une prise d’otages dans une banque a été mis en examen et écroué  |  Le bâtiment de l’Association des banques à Beyrouth est complètement saccagé  |  Un groupe de manifestants prend le contrôle du ministère des Affaires étrangères du Liban  |  Trump fournit une aide d’urgence cruciale au Liban. Les États-Unis envoient de la nourriture, de l’eau et des fournitures médicales à Beyrouth  |  « Il faut tous les pendre » est le thème des manifestations aujourd’hui à Beyrouth. « Amenez-moi des députés et je les pendrai »  |  Des manifestants prennent d’assaut le ministère de l’énergie à Beyrouth  |  Des chercheurs britanniques et allemands créent un matériau en aluminium-céramique qui ne peut pas être coupé  |  Coronavirus : Donald Trump suspend l’impôt sur les salaires jusqu’à la fin de 2020  |  L’administration de Trump envoie des troupes fédérales pour calmer les émeutes de Memphis et St-Louis que les maires n’osent pas affronter  |  Bahaa Al-Hariri : Le Hezbollah contrôle le port de Beyrouth, et nous avons besoin d’urgence d’une enquête internationale  |  Le chef des douanes libanaises, son prédécesseur, et le directeur du port ont été arrêtés  |  Beyrouth dans la rue : « Terroristes, terroristes, le Hezbollah sont des terroristes »  |  Deux ressortissants libanais abattus à Téhéran dans la même rue que la maison d’Abu Mahdi al-Muhandis, assassiné avec Soleimani en janvier  |  L’aviation israélienne a lancé de lourdes frappes sur les terroristes au nord de Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 février 2013

Hugo, âgé de 11 ans, avait perdu connaissance le 25 janvier dernier dans les escaliers du collège-lycée Stendhal, situé dans le centre-ville de Grenoble, après qu’un camarade de classe a tenté de l’étrangler, a raconté la mère du collégien, Véronique Riggi, confirmant une information de France Bleu Isère.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Portant des traces de doigts sur le cou», selon sa mère, Hugo, qui s’était vu prescrire trois semaines d’arrêt par les médecins, avait également été «roué de coups par son agresseur».

Secouru par une lycéenne, l’adolescent avait été conduit à l’infirmerie de l’établissement «qui n’a pas prévenu les pompiers», a déploré Mme Riggi, fustigeant le «manque de considération» du proviseur qui n’aurait pas demandé de nouvelles de l’état de santé de son fils.

Le lendemain de cette tentative de strangulation, les parents d’Hugo avaient porté plainte contre le responsable du collège et contre le jeune agresseur. Depuis, Hugo a dû quitter le collège, dans lequel est toujours scolarisé son agresseur.

Ce dernier n’en était pas à sa première agression. En septembre dernier, à la sortie des cours, il avait déjà frappé Hugo, le prévenant qu’il lui «ferait la peau», a assuré Mme Riggi. La famille avait alors déposé une main courante auprès du commissariat de police et avait rencontré les responsables du collège qui, selon elle, s’étaient engagés à renforcer leur surveillance.

«Son agresseur a été convoqué dans le bureau du proviseur suite à cette strangulation, mais pas nous», s’est étonnée la mère, alors que le conseil de discipline a prononcé une peine d’exclusion avec sursis à l’encontre de l’adolescent qui a dû changer de classe.

«Si une exclusion avec sursis a été prononcée par le conseil de discipline qui est composé de parents d’élèves, de professeurs et du personnel administratif, c’est parce qu’il s’agissait d’une première agression au sein du collège», a expliqué le rectorat. «Cela n’excuse pas son geste, mais cet élève n’avait auparavant jamais fait parlé de lui», a-t-il justifié.

L’établissement, fermé pour cause de vacances, n’était pas joignable lundi.

http://www.ledauphine.com/societe/2013/02/25/grenoble-les-parents-d-un-collegien-agresse-par-un-camarade-portent-plainte-contre-le-proviseur

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz