FLASH
[26/09/2018] le paquet de Paris ouvre une enquête après la diffusion d’un clip du rappeur Nick Conrad appelant à « pendre les blancs »  |  [25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 février 2013

CEF-1

Michel Garroté, réd en chef – Des cardinaux archevêques français, ceux de Paris, Lyon et Bordeaux, insistent, sur les « qualités nécessaires » au futur chef de l’Église catholique. Le prochain pape devra avoir « suffisamment d’ouverture d’esprit pour comprendre ou au moins essayer d’entrer dans des cultures différentes », déclare l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois. Il faut qu’il soit « humble, qu’il ne se prenne pas pour le bon Dieu. Il faut quand même qu’il soit malin ».

Et il faut qu’il ne soit « pas seulement une devanture », ajoute Mgr Vingt-Trois, Président la Conférence des Evêques de France. « L’âge n’est pas un critère déterminant », ajoute le prélat. Le critère de la nationalité « n’est pas le principal » non plus, ajoute-t-il. « Ce qui me paraît le plus important, c’est la capacité d’écoute », dit-il.

L’archevêque de Lyon, Mgr Philippe Barbarin, souhaite un pape « capable d’écouter tout le monde ». Il faut aussi qu’il puisse « tenir dans la bourrasque, dans les contradictions, le conflit ». Il devra être « vraiment solide ». « Succéder à un géant ne sera pas facile », estime le Primat des Gaules.

Selon lui « on n’aura pas de très grands gabarits comme les deux prédécesseurs, mais cela n’a pas d’importance ». Quant à élire un pape africain ou latino-américain, « Pourquoi pas ? », répond Mgr Barbarin. « Mais je n’élirai pas un Sud-Américain parce qu’il est Sud-Américain. Ce n’est pas le look qui m’intéresse, mais la personne ».

L’archevêque de Bordeaux, Mgr Jean-Pierre Ricard, rappelle qu’il faut choisir « un homme spirituel, un homme de Dieu, un intellectuel ». Soulignant que le futur pape devra, paraît-il, beaucoup voyager, il souhaite « un homme de relations qui ait une connaissance des situations internationales » et idéalement « de quelques langues ».

Pour ce qui me concerne – cela sera ma conclusion – je ne comprends pas très bien pourquoi ces trois cardinaux archevêques français, par le biais des médias hexagonaux, publient cette offre d’emploi pour pape candidat. Si tous les cardinaux de la planète faisaient de même, l’on aurait le sentiment hautement désagréable, que le pape est élu à l’avance par les médias et non par le prochain Conclave des cardinaux électeurs.

De plus, je trouve plutôt lamentable – et un brin pathétique – que des cardinaux archevêques français insistent à ce point, dans leurs entretiens avec des journalistes, sur le fait que le successeur de Benoît XVI devrait être, selon eux, ouvert d’esprit pour comprendre des cultures différentes, capable d’écouter tout le monde et avoir une connaissance des situations internationales.

A lire toutes ces exigences temporelles, horizontales, pastorales et politiciennes, j’ai la sensation légèrement agaçante que les cardinaux archevêques français sont obsédés par le politiquement correct.

Il est vrai qu’en France, le clergé catholique et la presse catholique attachent une importance disproportionnée à « l’écoute » de l’islam, à « l’ouverture » à l’islam et à la disposition au soi-disant « dialogue » avec l’islam ; qui lui, ne voit dans le dialogue, qu’une occasion, une de plus, d’avancer ses pions. Ceci explique sans doute cela.

Avec mention www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/societe/vatican-les-cardinaux-francais-dressent-le-portrait-robot-ideal-du-pape-26-02-2013-1632552_23.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz