Quantcast
Publié par Michel Garroté le 28 février 2013

caissière-2

Michel Garroté, réd en chef –- Dans une interview au magazine français Challenges, Rachida Dati reconnaît que la prochaine campagne des municipales à Paris sera compliquée. Elle envisage même une reconversion professionnelle : « Si je devais quitter la politique, je pourrais redevenir caissière dans un Franprix, ça ne me dérangerait pas », raconte-t-elle, sans rire, à Challenges.

Ah oui ?

Rachida Dati affirme qu’elle a payé ses études en travaillant. Mais l’hebdomadaire français Le Point a obtenu cette information : « Au Prisunic, devenu le Monoprix, où elle dit avoir tant travaillé aux rayons charcuterie et glaces, les anciennes ne l’ont jamais vue que pendant l’été, où elle est venue un mois deux années de suite, semble-t-il, comme plein d’autres étudiants ».

rachida-dati-3

Néanmoins, la toute récente candidature de Rachida vient d’être acceptée par Franprix. Sur Twitter, l’hypermarché répond favorablement à cette candidature spontanée : On vous y accueillera avec plaisir @datirachida 😉

Pour un challenge c’est un challenge.

Et une sacrée promotion.

La connerie c’est maintenant.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz