FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 février 2013

url

Des bars à chicha et des voilées. Voilà ce qu’est Nîmes ville romaine. (…) Prout, c’est l’élu au développement économique hallal, rue de la République islamique ». « Ce Grand Homme a transformé Nîmes en Alger. Dans chaque rue des kebabs et des mosquées. Les dealers et les prostituées règnent en maître. Pas étonnant qu’il ait choisi Bruxelles, capitale du nouvel ordre mondial et de la charia. Merci Franck et kiss à Leïla »

Si vous écrivez ces mots sur un mur Facebook* et que vous vivez en France, vous pouvez être poursuivi – et condamné – pour propos racistes.

Si vous êtes blanc, adhérent au Front National, Français, et que vous ou un de vos amis écrivez ces mots sur votre mur Facebook, vous écoperez d’une amende de 4 000 €.

Si vous êtes issu de la minorité visible, vous pouvez dire à peu près ce que vous voulez : c’est de l’art.

La France appelle cela la liberté d’expression.

A choisir, je préfère ma liberté d’expression protégée par le 1er amendement de la patrie du Mc Do, que la liberté d’expression de la patrie des Droits de l’homme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

* Le conseiller régional Front national du Languedoc-Roussillon Julien Sanchez a été condamné aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Nîmes à 4.000 euros d’amende, dont 1.000 euros avec sursis, pour avoir laissé publier sur son mur Facebook en accès libre des commentaires à connotation raciste de deux internautes.

Les deux auteurs des commentaires, Stéphane Baudet et Laurent Roux, ont écopé chacun de 4.000 euros d’amende, dont 3.000 avec sursis.

Lors du délibéré, quelque 70 militants frontistes ont sifflé la décision du tribunal puis sont sortis de la salle en chantant la Marseillaise, a constaté un correspondant de l’AFP. L’ancien président du FN, Jean-Marie Le Pen, dont la présence avait été annoncée, n’était en revanche pas présent au palais de justice.

Lors de l’audience, le 18 janvier, le procureur de la République avait réclamé 3 ans d’inéligibilité et 8.000 euros d’amendes à l’encontre de Julien Sanchez et 5.000 euros pour les deux autres prévenus. En octobre 2011, Laurent Roux et Stéphane Baudet avaient laissé des commentaires critiques et à connotation raciste à l’encontre du premier adjoint au maire de Nîmes, Franck Proust.

« Des bars à chicha et des voilées. Voilà ce qu’est Nîmes ville romaine. (…) Prout, c’est l’élu au développement économique hallal, rue de la République islamique », avait écrit Roux. « Ce Grand Homme a transformé Nîmes en Alger. Dans chaque rue des kebabs et des mosquées. Les dealers et les prostituées règnent en maître. Pas étonnant qu’il ait choisi Bruxelles, capitale du nouvel ordre mondial et de la charia. Merci Franck et kiss à Leïla », avait écrit Baudet

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz