Publié par Michel Garroté le 7 février 2013

Obama

Michel Garroté, réd en chef – Pour la première fois depuis son élection à la Maison-Blanche, en 2008, Obama, au titre de président, va se rendre en Israël en mars prochain. Obama se rendra aussi à cette occasion en Judée et en Samarie. Des divergences majeures sur le nucléaire offensif iranien subsistent. Obama privilégie des sanctions économiques couplées à des négociations. La majorité du peuple juif israélien, en revanche, réclame des lignes rouges claires, n’excluant pas des frappes préventives.

Obama avait également agacé le peuple juif israélien lors de son premier mandat, quand il avait allégué que le futur « État palestinien » devait s’établir sur les « frontières de 1967 ». Alors qu’il n’y a jamais eu « d’Etat palestinien ». Et donc, encore moins, des « frontières », que cela soit de « 1967 » ou de mathusalem.

Pour les chefs du Fatah et de l’OLP, la visite d’Obama serait, paraît-il, très importante, parce qu’elle montrerait que le président américain voudrait « s’occuper » de leur « question » et lui donner de « l’importance ». Ils espèrent que cette visite permettra de relancer les négociations pour « une solution à deux États dans les frontières de 1967 ».

Mais alors, dans ce cas, Obama bientôt en Israël, à quoi bon ?

Reproduction autorisé

Avec mention www.dreuz.info

20
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz