FLASH
[18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Salem Ben Ammar le 3 mars 2013

imgres

Samuel Huntington, dont l’ouvrage sur le choc des civilisations a suscité beaucoup de controverses à sa parution, s’est certainement trompé sur plusieurs points, sauf un : celui qu’il appelle la « civilisation islamique », qu’il aurait dû qualifier de wahhabite, en mettant en exergue l’utilisation du wahhabisme par les américains pour étouffer les velléités de cette civilisation.

Plus que toute autre, elle est à contre-courant de l’évolution du monde et des droits universels et hostile à toute forme de progrès et de développement, à cause de la main mise de la religion sur la vie des hommes. Fermée sur elle-même et ethnocentrée, négatrice des libertés individuelles, despotique et mutilatrice de toute forme d’imaginaire, elle refuse non seulement toute ouverture sur le monde, ce qui l’empêche de se régénérer, mais du fait de son prosélytisme actif et agressif, elle poursuit des desseins hégémoniques, belliqueux et cosmiques, ambitionnant de devenir un nouveau gouvernement mondial, mettant ainsi en péril les fondements mêmes de notre humanité.

Dans le cas d’espèce, il s’agit moins d’un choc frontal des civilisations que d’une véritable guerre que la civilisation islamique wahhabisée livre depuis les attentats du 11 septembre 2011.

Ni la civilisation hindoue, ni la civilisation chinoise, ni aucune autre civilisation catégorisée par Huntington ne porte en elle les germes d’un nouvel ordre mondial symptomatiques de chaos, de barbarie, suscitant angoisses rejets et peurs au sein de l’opinion publique, telle que la civilisation islamique tournée vers le djihad et la terreur.

La civilisation islamique, dans sa variante wahhabite, est en train de tout contaminer et détruire sur son passage. Elle provoque des dégâts et des traumatismes incommensurables au sein même des populations musulmanes, comme on l’observe aujourd’hui à l’échelle de la Tunisie, devenue un nouveau théâtre de ce choc « intra civilisationnel » entre des musulmans qui veulent vivre un Islam humanisé, apaisé et adapté au monde contemporain et d’autres qui veulent leur imposer un Islam liberticide, ultra réactionnaire, rigoriste, nihiliste, et aux antipodes des aspirations nées de ce qu’ils croyaient être une Révolution du printemps de la dignité humaine.

Voilà pourquoi la Tunisie est à elle seule le symbole de ce choc frontal des deux projets de civilisation, l’un qui se veut universaliste et humaniste et l’autre qui se veut passéiste, arrogant, inquisiteur, raciste et antisémite.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le cas de la Tunisie illustre ainsi à lui tout seul ce que le monde musulman wahhabisé sera demain, et les risques d’irradiation sur le reste du monde.

Si jamais la Tunisie est emportée par la Tsunami wahhabite, cela produira un effet de domino partout ailleurs.

Après avoir aidé à l’intronisation des islamistes en Tunisie, en Libye et en Egypte pour en faire des gardiens fidèles des dogmes wahhabites, le seul laboratoire dont on peut légitimement parler est que ce pays est devenu un terrain de recyclage des anciens agents du terrorisme wahhabite.

Cependant les américains n’ont toujours pas retenu la leçon de l’Iran dont ils voulaient faire un laboratoire de la démocratie dans les pays musulmans. Ils oublient le risque d’effet boomerang de cette stratégie. Al Qaida, financé par les wahhabites du Qatar et des Saouds, prolifère en Tunisie, qui est en train de se transformer en sanctuaire djihadiste aux portes de l’Europe, et qui ne manquera pas de devenir une base-arrière de la déferlante wahhabite sur l’Algérie si la Syrie tombe sous le joug du terrorisme wahhabite.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz